Accueil / Agenda de l’Afis / 2008 - Nouvelles publications de membres de notre comité de parrainage

2008 - Nouvelles publications de membres de notre comité de parrainage

Publié en ligne le 29 mars 2008 -


Pr Gilbert Lagrue
Parents : Alerte au tabac et au cannabis
Pour aider vos enfants à ne pas fumer


Avril 2008, 240 pages, 19.90 €.

Comment inciter nos enfants à ne pas fumer ? Comment leur parler du tabac et des autres drogues ? Et comment les aider à arrêter si, malgré tout, ils consomment ?
Le Pr Gilbert Lagrue fait le point et propose des solutions efficaces.

- Tout ce qu’il faut savoir sur la cigarette, le cannabis, la chicha, le bang, les bidis, le snus et toutes les autres drogues à la mode.

- Les clés pour établir le bon dialogue avec les adolescents et les arguments pour les convaincre.

- Des tests pour évaluer leur consommation et leur dépendance.

- Des conseils pour les orienter vers d’autres activités et les aider à arrêter.

Tout se joue à l’adolescence : aidons nos enfants à garder leur indépendance.
Le Pr Gilbert Lagrue se consacre depuis trente ans aux problèmes de la dépendance tabagique. Il a créé l’un des premiers centres français d’aide à l’arrêt du tabac et coordonne aujourd’hui des actions de prévention dans des collèges et des lycées. Il est l’auteur de plusieurs livres de référence sur la dépendance tabagique.


Les nouveaux psys
Mars 2008, 29,80 €

Ouvrage sous la direction de Catherine Meyer, avec, notamment, la collaboration de Jacques Van Rillaer, membre de notre comité de parrainage.

« Ce livre est une rencontre avec trente-sept des psys les plus éminents de notre temps. Ils nous racontent ce que l’on sait aujourd’hui de l’esprit humain. »
Présentation sur le site de la Fnac.


Bertrand Jordan
L’humanité au pluriel
La génétique et la question des races

Seuil, février 2008, 19 €

L’humanité est-elle séparée en races différentes ? Vérité scientifique au XIXe siècle et durant une bonne partie du XXe, cette affirmation a été battue en brèche après la Seconde Guerre mondiale. Au cours des dernières décennies, la biologie a nié la pertinence même de la question, au motif que tous les humains auraient en commun 99,9 % de leur patrimoine génétique.

Mais les avancées toutes récentes de la génétique nuancent cette affirmation. L’étude fine du génome humain montre l’existence de différenciations héréditaires stables qui, au-delà des seules apparences (couleur de peau, chevelure, etc.), rendent possible de
remonter aux origines géographiques lointaines des individus, ou
peuvent parfois expliquer leur vulnérabilité à certaines maladies.

Certes, les groupes ainsi repérés ont des limites floues, leur diversité interne est élevée, et aucun classement hiérarchique global ne peut être justifié à partir de ces éléments. Les « races », au sens classique du terme, n’existent effectivement pas. Néanmoins, la pluralité humaine, telle qu’on peut l’appréhender avec les techniques les plus modernes, est plus grande et plus subtile qu’on ne voulait le croire...


Partager cet article