Accueil / Regards sur la science / Attentat suicide chez les termites

Attentat suicide chez les termites

Publié en ligne le 30 avril 2013 -
par Kamil Fadel - SPS n°302, octobre 2012

L’acte suicidaire de l’abeille lorsqu’elle pique est bien connu. On connaît moins les mœurs de certains termites qui, pour défendre la colonie, se transforment en kamikazes. Robert Hanus, de l’Université libre de Bruxelles, vient de découvrir un nouveau genre de kamikaze chez les termites de l’espèce sud-américaine Neocapritermes taracua.

Les vieux ouvriers chez cette espèce développent sur le dessus de leur abdomen deux poches contenant une substance protéinée bleue riche en cuivre. La taille de ces poches augmente avec l’âge de l’insecte.

En cas de danger, lorsque par exemple la colonie est attaquée, ces termites kamikazes explosent littéralement, libérant le contenu des poches qui se combine alors avec une autre substance issue des glandes salivaires de l’insecte. Cette combinaison produit un composé hautement toxique qui immobilise et tue l’ennemi en quelques minutes voire quelques secondes.

Comme le fait remarquer le chercheur, contrairement à ce qui se passe chez les hommes, chez les termites... ce sont les sujets âgés qui partent pour faire la guerre.

- J. Sobotnik et al., Explosive backpacks in old termite workers. Science. 2012 Jul 27 ;337(6093):436. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22837520

Publié dans le n° 302 de la revue


Partager cet article