Accueil / Notes de lecture / Bionano-éthique - Perspectives critiques sur les bionanotechnologies

Bionano-éthique - Perspectives critiques sur les bionanotechnologies

Publié en ligne le 23 mars 2010
Note de lecture de Martin Brunschwig

Ce livre « choral », regroupant de nombreuses interventions de toutes natures, mais avec un net avantage des philosophes (une douzaine) devant les biologistes et les sociologues (trois chacun), les physiciens et les chimistes (deux), et un ingénieur agronome (bien isolé...), développe de nombreux points de vue, comme on peut s’en douter. Cela, ajouté au sujet du livre, qui invite les auteurs à se livrer à maintes extrapolations plus ou moins réalistes, entraîne chez le lecteur une vague impression d’être une boule de flipper, brinquebalée de ci-de là, au gré des vastes réflexions exposées brillamment par chacun des intervenants, qui tous prennent soin d’être compréhensibles (même s’il faut éviter d’être trop distrait pendant la lecture...)

Les auteurs présentent une riche réflexion sur les nanotechnologies et leurs conséquences possibles sur notre vie, ainsi que les implications éthiques que ces nouveautés pourraient introduire dans notre monde. Je dois avouer qu’une chose m’a surpris au début : l’absence revendiquée de discuter des « risques » des nanotechnologies. On aurait pourtant attendu d’une réflexion « éthique » qu’elle prenne en considération les craintes ressenties actuellement, ne serait-ce que pour évaluer ce qui est réellement risqué de ce qui est fantasmatique. Mais c’était sans compter sur la profondeur de la révolution qui s’annonce et dont on prend conscience à la lecture des différents chapitres ! Pour reprendre la jolie phrase d’Oscar Wilde, « il y a deux tragédies dans la vie : l’une est de ne pas satisfaire son désir et l’autre est de le satisfaire »  ; autrement dit, les nanotechnologies « réussies », sans risques, posent déjà de nombreux problèmes, sans doute insolubles, auxquels les différents auteurs invitent à réfléchir dès à présent.

C’est en ce qui me concerne le premier ouvrage que je lis sur ce sujet brûlant, et je n’ai donc aucune compétence pour établir la pertinence du propos développé, mais j’admets volontiers que de profonds bouleversements doivent être anticipés et pensés, comme la frontière « vivant/artificiel », ou d’une manière générale notre rapport à la nature. Cependant, la présence de quelques réflexions sur certains grands mythes, comme celui de Frankenstein, ou d’autres exemples tirés de la science-fiction, ou de nombreux passages sur l’immortalité (possible voire probable grâce aux nanos...) donnent tout de même à penser que cet ouvrage est en quelque sorte prématuré, et qu’il faudra peut-être avoir une idée plus fiable de ce que l’avenir nous réserve exactement pour ajuster ensuite notre façon d’appréhender le monde qui en résultera.

On peut penser aussi que les personnes les plus concernées par les nanotechnologies seront avides de ces réflexions, et ne trouveront pas trop tôt de s’en préoccuper, mais que le « grand public » sera légèrement dépassé...


Mots clé associés à cet article

Cet article appartient au sujet :

Autres mots clés associés : Biotechnologies


Partager cet article