Accueil / Du côté de la recherche / Cellules souches et programmation génétique : l’apport de la recherche fondamentale

Cellules souches et programmation génétique : l’apport de la recherche fondamentale

Publié en ligne le 22 novembre 2010 -
Des chercheurs de l’Institut Pasteur et du CNRS viennent d’identifier des régulateurs contrôlant l’un des processus essentiels du développement embryonnaire chez les femelles mammifères : la mise sous silence des gènes de l’un des deux chromosomes sexuels. Ces mêmes régulateurs sont également impliqués dans le maintien de la capacité des cellules souches embryonnaires à donner naissance aux différents tissus de notre organisme, comme la peau, les ongles ou le foie. Ces régulateurs sont également capables de « reprogrammer » le génome des cellules matures pour leur faire perdre leur spécialisation, et retourner à l’état de cellules souches. Ces travaux contribuent ainsi à mieux comprendre ces mécanismes fondamentaux, ce qui sera indispensable pour espérer maîtriser le devenir des cellules souches et développer des nouvelles stratégies thérapeutiques. Ils sont publiés la revue Nature.

Partager cet article