Accueil / Sornettes sur Internet / Délires géophysiques

Délires géophysiques

Publié en ligne le 21 mai 2008 -
par Jean Günther - SPS n° 278

Notre Terre est l’objet de bien étranges fantasmes. On retrouve trace de croyances défuntes, et aussi d’obsessions contemporaines tout aussi dépourvues de bases scientifiques.

La Terre plate

Aussi étrange que cela paraisse, il existerait 1 une « Société Internationale de Recherches sur la Terre Plate » qui prétend « que la Terre est plate, qu’elle a la forme d’un disque avec, au centre, le Pôle Nord et les continents groupés autour de lui sauf l’Antarctique qui correspondrait en fait à la circonférence du disque. Personne n’est jamais tombé du disque car personne n’a jamais pu traverser l’Antarctique ». 2

La Terre creuse

La Terre serait creuse, on accéderait à l’intérieur par des trous situés aux pôles, et elle serait peuplée d’« intraterrestres » 3. Vieille histoire de science-fiction, du reste, qu’on retrouve jusque chez Jules Verne 4. On nous dit même 5 que « La NASA détient des preuves de l’existence de la Terre Creuse et reçoit régulièrement des messages de ses habitants ». Du reste, l’amiral Byrd, lors de son survol de l’Antarctique 6 aurait vu le trou Sud et un satellite de la NASA aurait photographié le trou Nord. Photographie douteuse, car ce qui semble un trou serait simplement la zone que le satellite ne survole pas.

Inversions du champ magnétique

On sait que le sens du champ magnétique terrestre s’inverse avec une pseudo-période de quelques centaines de milliers d’années. Certains 7 en tirent des conséquences catastrophiques. Si le champ s’annulait avant de repartir dans l’autre sens, on pourrait avoir davantage d’irradiation par les rayons cosmiques. Il semble en fait que le champ tourne ou passe par un état chaotique (c’est-à-dire qu’il n’est plus équivalent à un dipôle), sans s’annuler. Au surplus, aucune extinction biologique n’a été mise en rapport avec une phase d’inversion du champ, malgré ce que le texte essaie de nous faire croire concernant les mammouths (dont l’extinction, récente, ne correspond pas à une inversion du champ). Mais le site susvisé pense qu’à quelque chose malheur est bon : « … si l’on y réfléchit bien, les cataclysmes présents et à venir issus du débalancement des pôles sont peut-être, non pas une fatalité, mais une aide providentielle envoyée par les Guides de l’humanité, en vue de nous aider à ascensionner, c’est-à-dire à accéder à un plan vibratoire plus élevé ».

La résonance de Schumann

Le même site fait allusion, dans son schéma catastrophe, à un phénomène appelé « résonance de Schumann ». Cet effet est évoqué dans de nombreux autres site 8, mais on n’arrive pas à voir clairement de quoi il s’agit ; quand on lit : « La résonance Schumann est quasiment comme une vague électrique, électromagnétique immobile parmi les autres vagues électromagnétiques de la Cavité », on n’est guère avancé. Ou encore 9 : « La Résonance de la Terre (résonance Schumann) était de 7,8 Hz depuis des milliers d’années. Depuis 1980, insensiblement, puis plus vite depuis 1997, cette mesure est arrivée à la hauteur de 12 Hz. Ce qui fait que 24 heures de nos jours correspondent maintenant à seulement 16 heures réelles. ». Le sujet semble du reste riche de correspondances inattendues 10 : « On trouve également que le rythme du tambour lors des voyages chamaniques est le même que la résonance de Schumann. »

Dernières nouvelles de l’Atlantide

- Ils ont raison ! L’Atlantide était ici ! J’ai pied...

On n’arrête pas de chercher l’Atlantide. Un chercheur l’aurait retrouvée au large de Chypre 11. Plus exactement, il aurait trouvé des indices, mais cherche des subventions pour les confirmer.

L’article reste sceptique, soulignant les innombrables hypothèses et recherches douteuses concernant ce territoire englouti, qui pourrait bien n’avoir existé que dans l’imagination de Platon.

Gaïa, la terre vivante

L’assimilation de la Terre à un organisme vivant, appelé Gaïa, a été formulée en 1979 par James Lovelock 12. Cette théorie est hors des limites de la science. James Lovelock s’est désolidarisé des excès de certains adeptes de sa théorie.

On voit vite que les dérives mystiques issues de cette notion sont légion. Par exemple 13 : « La Terre, selon certains chercheurs, posséderait une matrice d’énergie et de lumière, qui était présente avant sa présence matérielle. Une ossature éthérique qui a précédé sa création, à partir de laquelle son corps physique s’est manifesté.  ». Ou encore 14 : « Il est remarquable que, pour les sourciers, les veines d’eau profonde de la terre sont vitales pour son équilibre ; leur réseau de circulation, les énergies qu’elles véhiculent montrent qu’il ne s’agit pas de simples rivières souterraines ».

Un lien existe aussi avec certaines tendances de l’écologie profonde, qui considèrent l’humanité comme une atteinte virale ou un cancer de Gaïa, maladies qu’il convient d’éradiquer. On trouve des idées de ce genre dans certains organismes de caractère sectaire 15 : « Le Front de Libération de Gaïa, un des nombreux courants, encourage ses adeptes à pratiquer le suicide, l’avortement ou la sodomie ou à son défaut la masturbation. Et haro sur l’industrie pharmaceutique qui prolonge des vies qui auraient dû s’éteindre à 40 ou à 50 ans au lieu d’encombrer les salles d’urgence de nos hôpitaux et la planète, planète conçue pour une population jeune et en santé et qui sait se restreindre ».

2 Suite à des remarques faites par deux internautes, nous précisons que le site signalé en note 1 émane en fait du Pratchett Club Francophone, du nom de l’écrivain anglais Terence David John Pratchett dit Terry Pratchett, auteur du roman Les Annales du Disque Monde, et réunit des « fans » de cet auteur qui, semble-t-il, s’amusent à délirer autour de cette idée de « Terre plate ». Mais la « Société Internationale de Recherches sur la Terre Plate » existerait bel et bien : voir, par exemple, « Les potins d’Uranie » par Al Nath (http://vizir.u-strasbg.fr/~heck/leciel8306.pdf). Les membres du Pratchett Club Francophone demandent à juste titre qu’on ne confonde pas cette société avec leur club. NDLR, le 04-09-2008

7 http://www. spiritsoleil.com/actualite/greenpeace-environnement/poles-magnetiques.htm

12 http://fr.wikipedia.org/wiki/Th %C3 %A9ories_Ga %C3 %AFa

Publié dans le n° 278 de la revue


Partager cet article