Accueil / Des nombres fétiches pour gagner (plus) au loto

Des nombres fétiches pour gagner (plus) au loto

Publié en ligne le 2 décembre 2007 -
par Jean-Paul Krivine - SPS n° 278, août 2007

Existe-t-il une manière de gagner plus souvent, ou de gagner plus au loto ? Quel joueur n’a pas rêvé de découvrir cette martingale ?

En supposant le tirage réellement aléatoire, ce qu’il est bien évidemment (la Française des Jeux n’a pas besoin de tricher pour gagner de l’argent, les règles sont faites pour qu’elle soit largement bénéficiaire, et sans risque), aucun numéro n’a de raison de sortir plus qu’un autre. De plus, tout calcul sur les « séries » pour essayer d’anticiper les prochains tirages gagnants au regard des numéros sortis lors des tirages précédents sont vains. Les tirages sont « indépendants », ce qui veut dire que le système ne garde aucune mémoire du passé, tout reprend à chaque fois comme si c’était le premier tirage (comme lors du jeu de pile ou face, ou de dés). Inutile également de toujours jouer la même combinaison, en espérant qu’elle « finira par sortir ». Cela n’empêche pas les sites Internet de se multiplier, offrant même des logiciels d’analyse des séries passées (numéros sortis, paires de numéros, numéro suivant un autre numéro dans un tirage, etc.).

Dès lors, la réponse est sans ambiguïté : il n’y a aucune manière de gagner plus souvent que la moyenne, si ce n’est le simple hasard. Par contre, il est tout à fait possible de « gagner plus ». Il suffit simplement d’adopter comme numéros fétiches les numéros qui sont les moins joués. En effet, les gains au loto sont basés sur un principe de redistribution des mises (mais au passage, la Française des Jeux et l’État prélèvent leur part, proche de 50 % au total, un gain assuré et sans risque). Moins il y aura de gagnants, plus le gain sera grand. Choisissez donc les numéros les moins joués. Beaucoup de joueurs privilégient une date (naissance ou mariage par exemple). Tout nombre au dessus de 31 sera donc statistiquement moins joué. Bref, soyez différents pour vous permettre un gain supérieur. Il existe des sites Internet tenant à jour des statistiques des numéros joués.

Toutefois, Science et pseudo-sciences, pour ses lecteurs, va révéler une martingale qui assure un gain, en moyenne meilleur que ce que tous les joueurs de loto peuvent espérer : ne pas jouer. En moyenne, vous ne perdrez pas d’argent, alors que tous les joueurs, en moyenne, perdent la part attribuée à la Française des Jeux. Mais il s’agit d’une moyenne. Si, pour vous, le rêve et l’espoir valent le prix du ticket, alors, le jeu a un sens. En restant conscient que vous achetez du rêve, et très très très rarement de la réalité (là encore, un simple calcul de probabilité montre que la chance de gagner un gros lot est plus que négligeable).

Publié dans le n° 278 de la revue


Partager cet article