Accueil / Dans les médias / Détournement de marche

Détournement de marche

Publié en ligne le 23 septembre 2005 - Croyance

D’après 20 minutes, le film documentaire de Luc Jacquet « La Marche de l’Empereur » a rapporté, aux États-Unis, la bagatelle de 70 millions de dollars. Un succès auquel ont participé les chrétiens évangéliques, en drainant les fidèles en masse à sa projection. Mais quel intérêt religieux pouvait-on bien trouver à ce documentaire ? Et bien imaginez - et il en faut, de l’imagination - « que la beauté, la bonté, l’amour et la dévotion sont dans la nature, construits dans l’ADN de l’univers. » C’est ainsi que, pour Maggie Gallagher, présidente de l’Institut pour le mariage et les politiques publiques, les qualités extraordinaires de dévouement de ces manchots sont la preuve de l’existence d’un dessein intelligent. Nous y revoilà ! Tout est bon à servir les idéologies fondamentalistes, tout se détourne et s’interprète. L’attendrissement est désormais un outil supplémentaire d’enrôlement .

Mais réfléchissons (et deux secondes suffiront !) : si la beauté et le dévouement dans la nature sont des preuves de l’existence de Dieu, quid de la cruauté de cette même nature - séismes, cyclones et inondations - ?

Qu’il y a du diable là-dessous !

Agnès Lenoire


Mots-clés : Croyance


Partager cet article