Accueil / George Clooney nous écrit !

George Clooney nous écrit !

Publié en ligne le 1er avril 2014 -
par Martin Brunschwig
2 Avril. Eh non... George Clooney ne nous a pas écrit ! Ou alors, s’il l’a fait, c’était (comme par hasard) le 1er avril...

Le 2, nous voilà obligés d’avouer la supercherie : c’était juste un “monument fish”. Dommage, non ? À moins que... Peut-être, cette fois-ci, va-t-il vraiment tomber sur cette page, et s’apercevoir de la formidable idée de film qui l’attend, et ça va lui donner l’envie de le faire ! Non, vous n’y croyez vraiment pas ?... Bon, ben... Franck Dubosc, alors ? ?

En tout cas, réduits à nous-mêmes, nous reprenons notre... Mission vraiment impossible !

Merci pour toutes les réactions sympathiques (y compris des promesses de “gros chèques” !).

La star hollywoodienne bien connue, l’acteur et réalisateur George Clooney, qui vient de sortir en France « Monuments Men », vient d’adresser un message à l’Afis. En effet, en homme toujours soucieux de vérité (on connaît ses engagements extra-cinématographiques), il projette un long métrage sur l’exploitation de la crédulité, et nous fait l’honneur de nous demander de superviser son scénario.

Sans doute après avoir découvert la critique de son film « Les chèvres du Pentagone » sur notre site, il a choisi de s’adresser à nous pour, dit-il, « s’assurer que la dénonciation des charlatans qu’il a en tête soit la plus rigoureuse possible » (traduction par nos soins). Il hésite encore entre deux projets : soit centrer son histoire sur un représentant emblématique (il pense à Uri Geller, par exemple) qu’il incarnerait à l’écran, mais il a peur de ne pas pouvoir parler de suffisamment de charlataneries différentes…

Du coup, sa deuxième hypothèse serait de faire un film « choral », autour d’une petite équipe (comme dans « Mission impossible », nous a-t-il dit) de personnes décidées à traquer les charlatans. En toute modestie, et si nous avons bien compris, il compte s’inspirer dans ce cas en grande partie… de nous ! Pour donner à ce projet une ambition internationale, il prendrait ainsi le rôle du rédacteur en chef, et réunirait autour de lui un casting franco-américain pour souligner l’aspect « équipe multi-talent » de l’entreprise, avec Brad Pitt, Matt Damon, Danny Boon, Franck Dubosc, et pour le rôle féminin, il hésite entre Julia Roberts et Josiane Balasko…

Nul doute que, si ce projet voit le jour, nous aurions ainsi (enfin !) la visibilité que nous méritons ! Et en tout cas, c’est un grand plaisir de constater que notre action a pu séduire un acteur de ce renom. Pour George Clooney, l’Afis : what else ??

PS : Pour financer son film (qui à la fois sort un peu des sentiers battus, et surtout qui risque d’en gêner plus d’un !), Clooney s’inquiète de trouver des producteurs… Il propose que nous commencions, déjà, par demander à nos adhérents et sympathisants de participer, chacun à la hauteur de ses possibilités. Vu l’intérêt de l’entreprise, nous ne doutons pas de votre générosité ! Vous pouvez envoyer vos dons à « George Clooney et l’Afis », CCP n° 1.04.2014. Merci !


Partager cet article