Accueil / Du côté de la recherche / Grâce au cristal métallique, des chercheurs organisent la matière organique et surmontent un obstacle important

Découverte en nanoélectronique organique

Grâce au cristal métallique, des chercheurs organisent la matière organique et surmontent un obstacle important

Publié en ligne le 17 septembre 2010 -

Bien qu’elle ait permis de révolutionner un large éventail de produits de haute technologie, dont les afficheurs informatiques et les cellules solaires, la matière organique ne possède pas la même composition chimique ordonnée que la matière inorganique, ce qui empêche les scientifiques de tirer profit de toute sa potentialité. Une équipe internationale de chercheurs, dirigée par les professeurs Dimitri Perepichka, de l’Université McGill, et Federico Rosei, de l’INRS (Institut national de la recherche scientifique), vient de publier une recherche décrivant comment résoudre ce problème, lequel hante les chercheurs depuis quelques décennies. L’équipe est parvenue à trouver un moyen d’ordonner les molécules dans du PEDOT, le polymère conducteur le plus important dans l’industrie.

Le professeur Perepichka a souligné que les résultats de cette recherche ne sont pas directement applicables aux produits actuellement commercialisés, tout en précisant qu’il serait déjà possible d’en trouver un usage dans le secteur des puces informatiques. « On sait que le nombre de transistors dans un ordinateur double tous les deux ans », a-t-il indiqué, « mais nous atteignons maintenant les limites physiques. En remplaçant les semi-conducteurs de silicium par de la matière organique, nous pourrions un jour fabriquer des transistors dix fois plus petits que ceux utilisés à l’heure actuelle ». Les puces auraient ainsi l’épaisseur d’une seule molécule !


Partager cet article