Accueil / Notes de lecture / Hommes, femmes, la construction de la différence

Hommes, femmes, la construction de la différence

Publié en ligne le 17 janvier 2006
Note de lecture d’Agnès Lenoire

« Nous sommes certes programmés, mais pour apprendre » Françoise Héritier, page 15.

Encore un livre sur le féminisme, direz-vous ? Oui, mais celui-là est à la fois plus court et plus éclectique que celui dont nous avons parlé dans SPS 267. Échos d’un séminaire à la Cité des sciences sur le thème « Masculin-féminin », il laisse la parole à une douzaine d’intervenants. Pour faire concis, disons que le biologiste Pierre-Henri Gouyon nous expose pourquoi le spermatozoïde est un parasite, que le démographe Gilles Pison nous explique les conséquences possibles d’un taux de naissances masculines volontairement élevé, que l’anthropologue Alain Testart décrypte pour nous l’archaïque modèle culturel qui veut que les femmes ne doivent pas verser le sang, mais, surprise, ce n’est pas pour les raisons habituellement invoquées...

Le panorama couvert est diversifié et apporte des éclairages inattendus. On regrettera pourtant que les interventions de Françoise Héritier occupent trop de place dans le petit ouvrage, même si ses propos, dans la lignée de ceux de Simone de Beauvoir, sont d’une grande pertinence.