Accueil / Regards sur la science / Hyperloop

Hyperloop

Publié en ligne le 29 mars 2014 -
par Kamil Fadel - SPS n° 306, octobre 2013

Elon Musk, le fondateur de la société SpaceX/Tesla, a récemment révélé le projet – sur papier pour le moment – d’un « train » ultrarapide qui pourrait relier San Francisco à Los Angeles en seulement 30 minutes. Jusqu’à présent, tout le monde pensait que ce train, dont il est question depuis quelque temps, utiliserait la technologie de lévitation magnétique. Il n’en est rien, puisque le principe repose sur la propulsion sur coussin d’air – une idée ancienne défendue dans les années 1960 par le Français Jean Bertin (1917-1975), père du projet Aérotrain, un « train » qui devait transporter les voyageurs à 300 voire 400 km/h sur de courtes distances, de l’ordre de 500 km.

Le principe du coussin d’air consiste à souffler de l’air sous le train et le faire tenir quelques centimètres au-dessus du sol, un peu comme avec les aéroglisseurs. Malgré les essais concluants avec des prototypes, l’Aérotrain fut abandonné dans les années 1970 au profit du TGV.

L’Hyperloop 1 est en quelque sorte la version moderne de l’Aérotrain que Musk propose, cinquante ans plus tard. Comme l’Aérotrain, il avancera sur une voie construite au-dessus du sol supportée par des pylônes, mais aura bien entendu de meilleures performances : voyage à 1 100 ou 1 200 km/h sur une distance de l’ordre de 1 500 km, pour 20 dollars.

Coût et délai annoncés du projet : 6 milliards de dollars et 10 ans, deux chiffres sous-estimés selon certains, dont le Washington Post 2.

Publié dans le n° 306 de la revue


Partager cet article