Accueil / Notes de lecture / La catastrophe climatique

La catastrophe climatique

Publié en ligne le 27 août 2010
Note de lecture de Jean Günther - SPS n° 291, juillet 2010

291_59-59Sous une couverture envoyant un message des plus pessimistes, les auteurs, Robert Kandel, astrophysicien venu à la météorologie, et sa fille Maya, journaliste, ont produit un livre de vulgarisation assez neutre sur le problème, bien connu et largement débattu, des effets de l’Homme sur le climat, et sur les conséquences du réchauffement qui semblent en résulter.

Les auteurs décrivent longuement, et avec une certaine gourmandise, les catastrophes subies par l’humanité, catastrophes qui ne sont pas toutes liées au climat (volcans, tsunamis). Pour l’évolution future, ils s’alignent sur les conclusions du GIEC, tournent en dérision les avis de certains scientifiques qui minimisent le problème ou attribuent le réchauffement observé à de simples fluctuations ou à des effets d’origine solaire. Ils ne cachent pas certains aspects positifs du réchauffement et n’exagèrent pas les effets négatifs de ce réchauffement ; toutefois leurs craintes portent sur un basculement global éventuel du système climatique, dont la possibilité et les conséquences sont en pratique impossibles à évaluer. Ils n’ignorent pas non plus que la croissance démographique et la dépendance des populations aux technologies actuelles amplifient l’impact de catastrophes connues depuis toujours.

Que faire ? Les auteurs évoquent des palliatifs largement problématiques, parfois dangereux : stockage du CO2 en sous-sol, émission de nuages artificiels bloquant une part du rayonnement solaire, ensemencement des océans en organismes consommant le CO2, développement de plantes OGM avides de CO2. Ils n’y croient guère et n’en cachent pas les dangers. Il ne leur reste plus qu’à espérer un changement des comportements humains vers plus de sobriété énergétique. Les énergies renouvelables et le nucléaire ne sont mentionnés que marginalement. On n’évoque pas de mesures autoritaires limitant l’explosion démographique, mesures que la Chine n’a pas hésité à prendre.

Une bibliographie et une liste de sites Internet sont données.

On peut considérer qu’il s’agit là d’un livre honnête, recelant peu de nouveauté, mais n’apportant que peu de certitudes ou de réponses positives aux risques que claironne la couverture et que rappelle la dernière phrase de la conclusion, qui parle de catastrophe imminente alors que le texte ne l’évoque que comme une possibilité.

]