Accueil / Notes de lecture / La méthode Coué - Histoire d’une pratique de guérison au XXe siècle

La méthode Coué - Histoire d’une pratique de guérison au XXe siècle

Publié en ligne le 12 septembre 2011
Note de lecture de Martin Brunschwig - SPS n° 295, avril 2011

295_93-101_3Ce livre de Hervé Guillemain constitue un travail solide. L’historien est précis, l’écrivain non sans talent, et il replace l’apparition de Coué et de sa méthode dans un contexte historique richement documenté.

Naissance de la méthode Coué 1 dans le sillage du déclin de l’hypnotisme, historique de la clientèle de Coué (rôle joué par les femmes), de son essor à Nancy, adaptation plus ou moins réussie selon les pays et les publics (importance du protestantisme, par exemple aux USA, qui permit un plus grand écho que dans les pays catholiques), importance du nationalisme et rôle des anciens combattants de la première guerre mondiale, précisions sur les diverses méthodes issues de ce mouvement, résurgence actuelle de méthodes proches, due au « new age », etc. L’abondance des notes de bas de page serait un indice, s’il en fallait, de la très riche documentation et du sérieux de ce travail.

Mais à qui s’adresse ce livre exactement ? Évidemment, tous ceux qui auraient un intérêt pour le sujet seront enchantés ! Pour les autres, ce sera un peu plus aride... mais ils pourront tout de même relever quelque chose d’assez incroyable : la méthode Coué est sans doute une bonne approche pour comprendre combien la guérison est une chose mystérieuse, et comme les « miracles » ne sont finalement pas si rares.

1 Rappelons que la méthode Coué est une technique d’autosuggestion basée sur ce petit texte à répéter 20 fois par jour, comme une litanie : « Tous les jours, à tous points de vue, je vais de mieux en mieux ». L’être humain est ainsi fait que Coué obtint ainsi de spectaculaires guérisons...

Publié dans le n° 295 de la revue


Partager cet article