Accueil / Science & conscience / La publication des résultats

La publication des résultats

Publié en ligne le 17 juillet 2019 - Intégrité scientifique - Médecine

Une étude portant sur 355 essais cliniques (405 000 participants) révèle que, près de 27 mois après leur fin, à peine la moitié (176 essais) avait donné lieu à des publications dans des revues scientifiques. Et 42 essais, sans avoir été publiés, ont toutefois vu leurs résultats reportés dans une base de données institutionnelle [5]. Les auteurs estiment qu’au bout de quatre ans, les résultats de 82 % des études portant sur 90 % des participants seront disponibles. Une autre étude portant sur 585 essais industriels et académiques enregistrés dans la base américaine clinicaltrials.gov et terminés en janvier 2009 a constaté que, quatre ans après, 171 d’entre eux (29 %) n’ont eu droit à aucune publication. Cela concerne près de 300 000 participants. Et 133 essais n’avaient même pas eu de données déposées dans le registre [6].

L’analyse d’une base de données de la Food and Drug Administration (l’agence américaine de l’alimentation et des produits de santé) [7] montre que seulement 61 % des 1 794 essais déclarés au 28 novembre 2018 ont rendu leurs résultats publics dans les douze mois après la fin de l’étude.

Le même travail sur le registre européen EUCRT (European Union Clinical Trials Register) [8] révèle que, au 18 novembre 2018, 52 % des 7 846 essais enregistrés ont rendu publiques leurs données dans les douze mois suivant la fin de l’essai. Ce site détaille les essais par institutions, et montre que les taux de déclaration des industries du médicament sont toujours supérieurs à 90 % ; ceux des centres universitaires et hôpitaux sont en général inférieurs à 20 %. Il est probable que les industries respectent mieux les recommandations, mais cela explique-t-il toute la différence ?

En France, les données existent probablement mais ne sont pas publiques. Le Comité national de coordination de la recherche (CNCR) fait un excellent travail pour informer le public sur la recherche clinique menée dans les établissements de santé [9]. Les hôpitaux communiquent largement sur la qualité de la recherche clinique française, et ils ont bien raison : cette recherche est excellente et les infographies sont bien faites. Chaque année en France, plus de 115 000 patients sont inclus dans des études cliniques. Mais le CNCR n’indique pas combien d’entre eux ont participé à des essais dont les résultats sont restés cachés… Le CNCR se félicite du nombre de publications liées à la recherche clinique (1 400 publications entre 2015 et 2017). Cet indicateur n’est cependant pas pertinent, car le volume de publication ne garantit ni l’exhaustivité des résultats rapportés, ni la qualité de la recherche menée. Les chercheurs devraient en priorité répondre aux attentes des citoyens, en faisant des recherches sans se soucier de leur valeur marchande sous forme de publications.

Peut-on accepter que des patients donnent leur temps et prennent des risques sans jamais savoir si leur participation a servi à quelque chose – que les résultats soient positifs ou non ? Ces observations ne semblent pas attirer l’attention de la communauté scientifique, ni celle des comités d’éthique qui autorisent les essais.

Références

- 1 « Témoignages, études : qui croire ? La qualité de la preuve en médecine  », SPS n° 326, octobre 2018.

- 2 Association médicale mondiale, « Déclaration d’Helsinki. Principes éthiques applicables à la recherche médicale impliquant des êtres humains ». Sur wma.net

- 3 World Health Organization, “WHO Statement on Public Disclosure of Clinical Trial Results”, accès 28 novembre 2018. who.int/ictrp/results/reporting

- 4 Anderson A, Borfitz D, Getz K, “Global public attitudes about clinical research and patient experiences with clinical trials”, JAMA Network Open, 2018, 1 :e182969.

- 5 Manzoli L, Flacco ME, D’Addario M et al., “Non-publication and delayed publication of randomized trials on vaccines : survey“, BMJ, 2014, 348 :g3058.

- 6 Jones CW, Handler L et al., “Non-publication of large randomized clinical trials : cross sectional analysis“, BMJ, 2013, 29 :f6104.

- 7 fdaaa.trialstracker.net

- 8 eu.trialstracker.net

- 9 cncr.fr


Publié dans le n° 327 de la revue


Partager cet article


L' auteur

Hervé Maisonneuve

Médecin de santé publique, il est consultant en rédaction scientifique et anime le blog Rédaction Médicale et (...)

Plus d'informations