Accueil / Notes de lecture / La vie dans l’univers, Entre mythes et réalités

La vie dans l’univers, Entre mythes et réalités

Publié en ligne le 15 août 2009
Note de lecture de Martin Brunschwig - SPS n° 286, juillet 2009

Voici un petit ouvrage excellent que nous proposent les Éditions de La Martinière ! André Brack et Fiorella Coliolo ont en effet réussi à faire le tour d’une des questions les plus complexes que l’homme se pose depuis la nuit des temps (Qu’est-ce que la vie ? Comment est-elle apparue sur Terre ? Est-elle survenue ailleurs ?) en un minimum de pages d’une grande limpidité.

Le choix des auteurs d’être simples, sans être simplistes, les prive bien un peu de développements plus fournis, mais aucune question n’est éludée pour autant : les auteurs commencent par souligner tout ce que l’on ignore encore, et qui constitue de ce fait le moteur des recherches actuelles. Le lecteur pourrait ainsi croire d’abord qu’au fond, on en est toujours au même point, et que les scientifiques butent encore sur ces questions éternelles (que l’on appelle parfois les questions « d’enfants »...).

Pourtant, peu à peu, le lecteur obtient bien plus de réponses qu’il ne pouvait le croire, comme les conditions d’apparition de la vie, sa date, sa « chimie », et une foule de renseignements à apprendre (ou réviser, car certaine données sont connues, mais synthétisées ici de manière vraiment pédagogique). Une seconde partie développe les espoirs des futures missions spatiales et les « cibles » potentielles des chercheurs, qui nous décrivent ces mondes, planètes ou gros satellites, où trouver la vie serait envisageable...

C’est donc un vrai tour d’horizon de l’histoire de la vie, donc notre histoire à tous, qui nous est proposé, ce qui ne peut manquer d’intéresser chacun. Le format original (en long, assez souple, papier glacé) et la qualité absolument somptueuse des illustrations, nous émerveillant jusqu’au vertige, me poussent à valoriser davantage le côté pédagogique, et à indiquer aux parents que ce livre me paraît aussi un objet idéal pour les enfants, disons de 9 à 14 ans, un âge où la curiosité pour le monde prend des formes réellement « scientifiques ». Il reste bien sûr qu’il est passionnant aussi pour les « grands enfants » que nous sommes tous !

Publié dans le n° 286 de la revue


Partager cet article