Accueil / Un monde fou, fou, fou... / Le Casque de Dieu

Le Casque de Dieu

Publié en ligne le 30 septembre 2010 -
par Brigitte Axelrad - SPS n° 291, juillet 2010

L’ignorance et les mystères qui entourent les connaissances sur le cerveau humain disparaissent peu à peu grâce aux nouveaux instruments comme l’IRM, qui permet de mesurer l’activité cérébrale en présence de stimulations lumineuses olfactives, sonores, magnétiques, etc.

Les neurosciences touchent aujourd’hui tous les champs de la conscience humaine et parfois de façon surprenante. C’est le cas de la « neurothéologie » qui se propose de décrypter l’activité cérébrale accompagnant les phénomènes religieux ou spirituels. La revue Sciences Humaines a publié un article de Jean-François Marmion sur ce sujet, dont le titre est pour le moins étonnant, « L’Évangile selon l’IRM. » 1 du nom de son inventeur Stanley Koren 2. Celui-ci permet d’appliquer aux lobes du cerveau des stimulations magnétiques selon la technique rTMS (repetitive transcranial magnetic stimulation ou stimulation magnétique transcrânienne répétée) 3 et, par application d’un champ magnétique, de moduler le fonctionnement de zones déterminées du cerveau. Le procédé s’annonce prometteur pour faire face aux dépressions sévères et à certains symptômes de la schizophrénie, par exemple.

291_101-105_1Mais l’utilisation la plus surprenante de cette technique est celle mise en œuvre par les expériences du Dr Michael Persinger 4, pour permettre de rencontrer Dieu en appliquant des champs magnétiques aux lobes temporaux droit ou gauche du cerveau.

Le Casque de Koren expose la personne à des signaux magnétiques complexes générés par quatre bobines placées de chaque côté de la tête. Les tenants de cette méthode pensent que les lobes temporaux du cerveau sont la source des expériences spirituelles et religieuses.

Les expérimentations sont réalisées dans une chambre acoustique complètement silencieuse, propice à l’apparition d’expériences mystiques, qui reproduit artificiellement l’environnement des moines bouddhistes et des carmélites, lors de la méditation et de la prière…

Le professeur Richard Dawkins, de l’Université d’Oxford en Grande-Bretagne est un rationaliste, défenseur de la pensée scientifique. Il est aussi l’un des principaux critiques du créationnisme et des pseudosciences. Il a expérimenté cette technique sans faire la rencontre spirituelle annoncée.

Le voici coiffé du « Casque de Dieu » 5. Après 40 minutes, Richard Dawkins a-t-il été amené plus près de Dieu ? Il semble bien que non. Il confesse : « J’ai été déçu. J’aurais aimé ressentir ce que des personnes religieu ses ressentent… j’aurais aimé expérimenter une expérience mystique. »

Mais le Dr Persinger 6 croit savoir pour quelle raison précise l’expérience a raté avec le Pr Dawkins : « Il y a un continuum entre des personnes qui sont sensibles à l’excitation du lobe temporal et celles qui ne le sont pas. » 7 L’évêque Stephen Sykkes de l’Université de Durham ajoute : « Il y a des gens qui ont un talent pour la religion comme d’autres ont un talent musical. »

291_101-105_2Malgré cet échec, le Dr Persinger continue ses expériences sur des centaines de cobayes humains, pour établir un lien entre l’expérience spirituelle ou religieuse et le lobe temporal du cerveau humain. Persinger rapporte qu’au moins 80 % des participants à son expérience ont fait mention de la présence d’un « être » à côté d’eux dans la salle et que 1 % ont ressenti la présence de Dieu. En décembre 2004, la revue Nature 8 a publié les travaux d’un groupe de chercheurs suédois qui ont tenté de reproduire l’expérience de Persinger en double aveugle, mais n’ont pas été à même de vérifier cet effet. Jean-François Marmion conclut sans ambage : « Mieux vaut croire en Dieu... et au casque ».

Si les champs magnétiques provoquent un regain de spiritualité comme le prétend le Dr Persinger, il est à parier que le XXIe siècle, grand diffuseur d’ondes électromagnétiques, aura encore plus de chances d’être le siècle de la foi !

2 Stanley Koren, ingénieur au Département des neurosciences de l’Université Laurentienne du Canada.

4 Michaël Persinger, chercheur en sciences cognitives et professeur à l’Université Laurentienne de Canada depuis 1971.

5 The God Helmet, de Todd Murphy 2007.

7 Persinger & Dawkins : http://www.youtube.com/watch?v=Y_-t....

Publié dans le n° 291 de la revue


Partager cet article