Accueil / Regards sur la science / Le Palladium offre le Prix Nobel à trois chimistes

Le Palladium offre le Prix Nobel à trois chimistes

Publié en ligne le 21 juin 2011 -
par Guillaume Calu - SPS n° 294, janvier 2011

Le Prix Nobel de Chimie 2010 récompense les chimistes Richard F. Heck, Ei-ichi Negishi et Akira Suzuki pour le développement des réactions organiques catalysées par le palladium. Cette technique a ouvert la voie à de nombreuses synthèses chimiques sophistiquées, devenant une réaction classique en laboratoire.

La chimie organique place au cœur de ses considérations les réactions concernant des groupements et molécules carbonés. Par le passé, le Prix Nobel de Chimie avait récompensé des découvertes majeures comme la réaction de Grignard (1912), la réaction de Diels-Alder (1950), la réaction de Wittig (1979) ou encore la métathèse (2005).

Grâce à la catalyse par le palladium, qui facilite le déroulement de réactions de synthèse, les travaux de recherche, l’industrie chimique et la pharmaceutique ont pu accomplir des progrès majeurs dans la synthèse de molécules complexes.

D’après Nobelprize.org

Publié dans le n° 294 de la revue


Partager cet article