Accueil / Regards sur la science / Le Prix Abel de Mathématiques attribué à John Tate

Le Prix Abel de Mathématiques attribué à John Tate

Publié en ligne le 10 septembre 2010 -
par Guillaume Calu - SPS n° 291, juillet 2010

Le Prix Abel de mathématiques a été attribué le 24 mars dernier à l’Américain John Tate pour l’influence de ses travaux sur la théorie des nombres. Âgé de 85 ans, le Pr Tate, qui vient de prendre sa retraite de l’Université du Texas, s’est déclaré « comblé de joie » à l’annonce de sa nomination.

Les travaux de John Tate commencent dès sa thèse de doctorat, qu’il soutient en 1950. Portant sur l’analyse de Fourier en corps de nombres, elle a ouvert la voie à la théorie des formes automorphes. Il travaille ensuite sur la théorie globale du corps de classes avec Emil Artin, puis sur la refondation de cette théorie avec Jonathan Lubrin, grâce à une utilisation perspicace des groupes formels. Il complète ensuite la théorie de Hodge, désormais baptisée théorie de Hodge-Tate, qui concerne la théorie moderne des nombres algébriques. Un grand nombre de théorèmes et de constructions mathématiques portent ainsi son nom, comme le théorème de l’isogénie de Tate, le motif de Tate, le module de Tate, ou encore l’algorithme de Tate pour les courbes elliptiques...

Ces travaux, aussi prolifiques soient-ils, ne se limitent pas à la réflexion mathématique. La théorie des nombres sert de raisonnement de base au stockage des données informatiques, une technologie majeure à l’ère du numérique. Ce Prix Abel récompense donc un mathématicien de talent, dont les travaux fondamentaux ont pu ouvrir la voie à la mise en place de sciences appliquées innovantes et désormais incontournables de notre quotidien.

Sources : AFP/Libération

Publié dans le n° 291 de la revue


Partager cet article


]