Accueil / Notes de lecture / Le cerveau mélomane

Le cerveau mélomane

Publié en ligne le 5 mai 2014
Note de lecture de Martin Brunschwig - SPS n° 308, avril 2014

Après avoir lu et recensé ici plusieurs livres sur la musique, et notamment certains plus spécifiquement sur le cerveau et la musique 1, la découverte de cet ouvrage est un vrai soulagement : il est donc possible d’étudier l’influence de la musique sans sombrer dans une forme d’ésotérisme ou de « fascination » déplacée (au moins en partie).

Ici, pas d’effet Mozart 2 (au contraire, il est dénoncé, arguments à l’appui), pas de musicothérapie ou autres errements : nous sommes dans les études les plus sérieuses et les effets démontrés, étudiés, prouvés ! Sans prétendre, bien sûr, avoir vérifié tout ce qui est expliqué ici, ma confiance s’appuie d’abord sur les références indiquées, sur la plausibilité des éléments donnés et sur la démarche adoptée : pas « d’étude de cas », mais des études le plus souvent par groupes, selon des protocoles scientifiques.

Cet ouvrage choral (c’est bien le moins, pour parler de musique !) réunit des auteurs et des compétences variées, ce qui permet d’aborder en une douzaine de chapitres des questions différentes et passionnantes. Citons par exemple quelques titres de chapitres : – La perception des sons et de la musique – La musique est-elle un langage universel ? – Les émotions musicales – La musique rend-elle intelligent ? – Pratique musicale et plasticité cérébrale – La musique qui soigne, etc. Je souligne que ce dernier exemple ne consiste pas, comme évoqué plus haut, en l’apologie de la musicothérapie (qui n’a pas encore apporté la preuve d’effets spécifiques), mais à donner des exemples concrets de l’aide potentielle que peut apporter la musique, notamment pour les personnes âgées, études scientifiques à l’appui. Rythme, qui permet aux Parkinsoniens de mieux marcher, chansons et mélodies qui aident la mémoire des malades d’Alzheimer, etc.

À noter que ces textes sont d’abord parus dans la revue L’essentiel, cerveau & psycho (n° 4 novembre 2010 – janvier 2011). En faire un livre, dont certains passages ont été actualisés pour l’occasion, est une excellente idée ! Cela constitue ainsi une somme des connaissances actuelles sur la question, absolument indispensable à toute personne intéressée par le sujet et très enrichissante pour tous !

1 Comme Portrait du cerveau en artiste de Pierre Lemarquis.

2 L’effet Mozart, prétendant que dix minutes d’écoute d’une sonate de Mozart pouvaient augmenter le QI, fait maintenant partie des mythes et légendes d’aujourd’hui… Voir l’article de Brigitte Axelrad paru dans SPS n° 294 de janvier 2011 L’effet Mozart : rêve ou réalité ?.

Publié dans le n° 308 de la revue


Partager cet article