Accueil / Notes de lecture / Le ciel à l’œil nu - Mois par mois, les plus beaux spectacles en 2008

Le ciel à l’œil nu - Mois par mois, les plus beaux spectacles en 2008

Publié en ligne le 18 décembre 2007
Note de lecture d’Agnès Lenoire - SPS n° 280, janvier 2008


« Dimanche 6 janvier, choisissez un site d’observation parfaitement dégagé pour parvenir à distinguer le fin sourire de notre satellite au ras du sol. »

Extrait page 19.


Le Guide du ciel à l’œil nu en 2008, sixième édition, est un petit ouvrage (17 cm x 24 cm) digne d’être classé dans la catégorie des « beaux livres ». Magnifiquement illustré de photos du ciel, soutenu par des textes informatifs clairs et utiles, enjolivé de la belle plume de l’auteur, il égrène au fil des pages les spectacles que vous pourrez admirer sans instrument, depuis, pourquoi pas, votre fenêtre ou votre balcon. Vous y trouverez, mois par mois, de très beaux « schémas photographiques » des astres visibles à l’œil nu, et des cartes du ciel par saison. Pour suivre les planètes, la Lune sera souvent votre guide et vous vous apercevrez que, finalement, le ciel n’est pas si compliqué. Des pages « Pratique » vous présentent des planétariums, vous expliquent ce qu’est la magnitude d’un astre, ou bien vous donnent des conseils pour bien admirer la Voie lactée sans instrument ; des pages « Histoire » vous racontent quelques épisodes de l’exploration spatiale, et des pages « Gros plan » reviennent sur de grandes figures de l’astronomie et leurs découvertes. En fin d’ouvrage, l’auteur vous initie à des techniques faciles pour vous déplacer sur le ciel et prendre des repères avec votre main (par exemple la largeur du poing tendu devant soi est de 10°). Et, bien sûr, les évènements célestes à ne pas rater vous sont annoncés et expliqués, comme l’éclipse de Lune de la nuit du 20 au 21 février 2008, le rapprochement de Mercure de l’amas des Pléiades le 2 mai, ou la plus grosse pleine Lune de l’année 2008 le 12 décembre 2008, entre autres.

Guillaume Cannat met le ciel à la portée de tous et c’est une belle réussite, scientifique, esthétique et poétique. Il a obtenu pour l’ensemble de la collection le prix spécial du jury du Festival d’Astronomie de Haute-Maurienne-Vanoise.

Cette note a d’abord été publiée dans le blog d’Agnès Lenoire, Des doutes à gogo.

Publié dans le n° 280 de la revue


Partager cet article