Accueil / Du côté de la recherche / Le mystère entourant l’effet anti-cancer d’un médicament contre le diabète enfin révélé

Le mystère entourant l’effet anti-cancer d’un médicament contre le diabète enfin révélé

Publié en ligne le 20 janvier 2012 -
En 2005, on a annoncé la mise au jour, par des chercheurs écossais, de taux de cancer beaucoup plus faibles que prévu chez des personnes diabétiques traitées à la metformine, un médicament courant prescrit aux patients atteints de diabète de type 2. De nombreuses études subséquentes ont fait état de résultats semblables, certaines avançant même une réduction de 50 pour cent du risque. Comment cet antidiabétique pouvait-il réduire le risque de cancer et quels mécanismes faisait-il entrer en jeu ? Dans un article publié aujourd’hui dans la revue Cancer Prevention Research, des chercheurs des universités McGill et de Montréal annoncent une constatation inattendue : l’exposition à la metformine réduit le taux de mutation cellulaire et l’accumulation des dommages à l’ADN. S’il est bien connu que ces mutations participent directement à la carcinogenèse, il n’avait cependant jamais été démontré à ce jour qu’il était possible d’abaisser le risque de cancer par l’inhibition du taux de mutation. « Il est remarquable de voir que la metformine, un médicament peu coûteux, non breveté, sûr et utilisé couramment, exerce plusieurs actions biologiques susceptibles de réduire le risque de cancer. Ces récents résultats montrent la metformine réduirait le taux de mutation des cellules somatiques, ce qui pourrait se révéler un autre mécanisme de prévention du cancer », explique le Dr Michael Pollak, professeur aux départements de médecine et d’oncologie de McGill, chercheur à l’Institut Lady Davis de recherches médicales de l’Hôpital général juif et directeur de l’étude.

Partager cet article