Accueil / Notes de lecture / Le projet Gamma - Une immersion en territoire astrologique

Le projet Gamma - Une immersion en territoire astrologique

Publié en ligne le 6 octobre 2015
Note de lecture de Christine Mourlevat-Brunschwig

« Il serait vain de penser que la science seule, par son efficacité et la beauté de ses productions, est à même de détourner des séductions de la pseudo-science » (p.51)

La première partie de ce livre est une constatation du rôle grandissant des médias dans la propagation de l’astrologie. Les présentateurs télévisés sont friands d’animer de faux débats où les scientifiques, minoritaires et souvent peu armés sur le plan rhétorique, sont présentés comme les suppôts d’une science qui serait « officielle » et perdent trop souvent la partie. Les astrologues de leur côté pavoisent narquoisement avec leurs sornettes sans scrupule aucun, leur seule présence dans les médias suffisant à assurer leur publicité. Les auteurs pointent les illusions de ces débats immobiles et comment l’art du discours, de l’esquive et de la parade gangrène tout effort d’information scientifique sérieuse dans les médias.

La deuxième partie nous interroge sur la manière de réagir à ce déferlement d’impostures tous azimuts. L’utilité de répondre avec des arguments scientifiques se pose car les procédés rhétoriques se retournent inexorablement contre ceux qui les emploient, à l’origine honnêtement. Il existe de plus en plus de simulacres de colloques où les intervenants « bac +9 » singent avec un naturel plus que crédible les démonstrations scientifiques les plus rigoureuses. Le nombre de chapelles aux conventions différentes et arbitraires croît tous les jours, l’astrologie « naturelle », l’astrologie sidérale, l’astrologie axiale, l’astrologie héliocentrique, la néoastrologie… Mais il faudrait les connaître toutes pour argumenter point par point. Alors il apparaît finalement peu judicieux de donner de bons arguments à propos de faux problèmes ou d’opposer des faits objectifs à une pratique totalement subjective.

La troisième partie est un véritable reportage « dans la peau d’un astrologue » où comment un spécialiste en astronomie, Raymond Sadin, se déguise en astrologue patenté pour pratiquer l’art divinatoire. Et l’on va découvrir qu’il se retrouve fatalement contraint d’organiser ses réponses selon les demandes des clients sans plus se soucier des positions réelles des planètes. Les questions sur la santé, le travail, l’argent et l’amour revenant toujours à l’identique : en définitive, les astres n’intéressent personne.

D’émissions télévisées, narrées en direct, à cette immersion au côté de notre apprenti astrologue, ce livre à l’écriture cinématographique ne peut que nous interroger par ses propos percutants.


Partager cet article