Accueil / Notes de lecture / Les Bidochon voient tout, savent tout.

Les Bidochon voient tout, savent tout.

Publié en ligne le 15 janvier 2005
Note de lecture d’Agnès Lenoire et J.-P. Thomas - n° 265, décembre 2004

« Ça y est, je me capte ! Les vibrations émises par mes pensées m’inondent !! »
Raymonde Bidochon, page 5.

Robert, très « accro » et Raymonde plutôt dubitative, pour ne pas dire sceptique face à l’engouement de son époux, voilà le couple mythique de la B.D. de Binet, qui s’adonne aux « sciences » occultes.

Lui, happé une nuit par un talent parapsychologique brutalement révélé, soudain torturé par les 90 % de son cerveau qui refusaient jusqu’à présent de s’exprimer, se lance dans la psychokinèse, la cartomancie, le vaudou, les tables tournantes. Elle, sceptique et ronchon, vissée au granit de son quotidien, se laissera tout de même, tantôt avec flegme, tantôt avec irritation, mener par le bout du nez dans quelques expériences occultes.

Avec un humour que Marcel Gotlib, auteur de l’inoubliable Rubrique-à-brac du journal Pilote, aurait à juste titre classé dans la catégorie « froid et sophistiqué », mais que nous qualifierons simplement de franchement jubilatoire, l’auteur s’en donne à cœur joie, en grossissant à peine le trait d’un Français très moyen, englué dans une crédulité insondable, qui se lance dans diverses pratiques ésotériques, pour le meilleur et pour... le rire.

Illustré de quelques citations d’un ouvrage de « référence » sur le sujet 1 qui créent le décalage par rapport aux situations vécues par les personnages, le propos ne se veut pas démonstratif et pesant, mais simplement évocateur de la naïveté humaine.

Ce dix-huitième volume de la série publiée par Fluide Glacial démontre que notre couple infernal ne manque pas... d’esprits, qu’il va même jusqu’à faire ressurgir du passé et à matérialiser en fin d’album.

La dédicace finale, aux sens de lecture multiples, est un point d’orgue à un album, dont le seul défaut est sans doute d’être trop vite achevé. Voilà un album cocasse et salutaire, une pause rafraîchissante si vous êtes lassés de trop sérieuses et imbuvables thèses « tessiériennes ». Merci M. Binet de ce petit bout de chemin avec nous.

1 Le Grand Livre des sciences occultes de Laura Tuan, Éditions De Vecchi, 1993.


Mots clé associés à cet article

Cet article appartient au sujet :

Autres mots clés associés : Paranormal - Parapsychologie - Spiritisme

Publié dans le n° 265 de la revue


Partager cet article