Accueil / Les dangers des croyances New Age

Entretien avec Élisabeth Feytit

Les dangers des croyances New Age

Publié en ligne le 2 juillet 2019 - Ésotérisme - Croyance - New Age

Science et pseudo-sciences : Qu’est-ce qui vous a décidée à vous engager dans un tel film ?

Élisabeth Feytit : J’ai découvert l’histoire de Jessica Schab il y a trois ans, en faisant une recherche Internet sur le phénomène des Enfants indigo. Je suis rapidement tombée sur l’une de ses premières vidéos, où elle expliquait son parcours d’Enfant cristal et transmettait son « Message pour l’Humanité ». Puis j’ai visionné une deuxième vidéo réalisée des années plus tard, dans laquelle elle défiait les spectateurs de questionner leurs croyances spirituelles, leur quête de vérité absolue et la validité d’un énième stage de développement personnel. Elle y invitait à la pensée critique et à une réflexion sur les fondements de nos conditionnements mentaux. Le grand écart était saisissant !

Je l’ai contactée. S’en sont suivis des échanges nombreux sur son changement, sur ce qui détermine la qualité de notre pensée et sur la déferlante ésotérique, dont les idées vont aujourd’hui jusqu’à pénétrer les cercles universitaires et éducatifs (pensée positive, masculin et féminin sacrés, état supérieur de conscience, etc.). J’ai lu son blog, j’ai regardé toutes ses vidéos et j’ai compris que j’avais entre les mains un sujet hautement cinématographique : une histoire forte et des archives sidérantes.

© Sérgio Paulo Raposo

Pourquoi est-ce un thème important à traiter aujourd’hui ? Ces croyances ne sont-elles pas anecdotiques ?

Un nombre croissant de personnes se tournent vers les pseudo-médecines et cherchent des réponses à leurs questions existentielles dans des pratiques ésotériques dont les stages de développement personnel et une nouvelle génération de management d’entreprise sont souvent le vecteur : tantra, reiki, yoga, méditation, kinésiologie, communication avec les anges, lithothérapie, connexion au féminin sacré, promenades chamaniques… La liste est longue.

Les croyances ésotériques n’ont rien d’anecdotique. Elles sont adoptées par des millions de personnes en France et en Europe. On ne s’en rend pas forcément compte parce que ceux qui croient au chakras, aux Illuminati, à la Terre plate ou aux Enfants indigo n’en parlent qu’aux gens qui sont ouverts à ces idées. Une simple recherche sur Internet montre l’ampleur du phénomène.

Même Pôle emploi propose aujourd’hui des formations conventionnées pour devenir magnétiseur 1 ou s’initier au reiki 2 ! Des pratiques telles que la sophrologie sont enseignées à l’université [1] et généralement perçues comme ayant des effets prouvés. Toutes ces croyances et pseudo-médecines sont pourtant directement liées à l’ésotérisme New Age et n’ont aucun fondement scientifique.

Selon vous, quels sont les dangers à se tourner vers ces nouvelles croyances ? Certains affirment trouver ainsi un réconfort.

© Sérgio Paulo Raposo

Ce qui motive mon travail de documentariste, c’est que chacun puisse faire des choix en connaissance de cause. Et non sur la base d’idées erronées, aussi populaires soient-elles.

L’ignorance et le désir de vérité ultime poussent les adeptes de l’ésotérisme à adopter des comportements extrêmes, comme par exemple refuser le traitement d’un cancer par la chimiothérapie au profit d’onctions à l’ail ou de la simple projection de pensées positives. Ce sont des idées qui circulent couramment dans le milieu ésotérique, et c’est d’autant plus alarmant que l’effet placebo n’est pas opérant dans les cas de maladies comme les infections et les cancers ! Des études récentes ont montré que les malades de cancer se tournant, de manière exclusive ou non, vers des traitements non-conventionnels mouraient en plus grand nombre et plus rapidement que ceux qui suivaient exclusivement un traitement oncologique adapté [2].

Ces croyances peuvent aussi avoir des répercussions sociales et personnelles inquiétantes.
Lorsqu’on croit que la vie est une illusion et qu’on fait appel à la pensée magique pour prendre des décisions, on perd vite pied avec la réalité. Nombreux sont ceux qui en viennent à se mettre à l’écart pour éviter tout contact avec des personnes « négatives » qui baisseraient leur niveau énergétique. Cela peut aller jusqu’à s’isoler de sa famille ou quitter un travail jugé en désaccord avec son niveau de conscience.

Dans le New Age, tout (absolument tout) est relatif. Chacun peut donc exprimer sa vérité propre, sachant que toutes ces vérités rejoignent un grand tout supérieur ; un plan dont la compréhension par le commun des mortels n’est pas possible. À moins d’avoir atteint l’illumination bien sûr ! Suivant ce raisonnement, les erreurs n’en sont pas, les délits n’en sont pas non plus, et les victimes ont choisi leur condition. Et comme il est important de suivre la voie de l’intuition et non celle de la raison, aucune remise en cause par la réflexion n’est possible.

Derrière des apparences inoffensives d’amour et de lumière, l’ésotérisme New Age s’avère être un piège mental bien insidieux qui ouvre grand la voie à la crédulité et aux abus.

À qui s’adresse votre film ?

À toute personne qui se pose des questions sur l’ésotérisme et ses manifestations variées. Que ce soit les pratiquants eux-mêmes ou leur entourage. Le témoignage de Jessica Schab est vraiment unique et permet l’accès à une vision de l’intérieur riche d’enseignements.

Plus largement, je crois que ce film s’adresse à tout un chacun, parce que nous avons tous des croyances, dans un domaine ou un autre. Sans que nous en ayons conscience, la majeure partie de notre mode de pensée individuel est issue de conditionnements mentaux. Qu’ils soient familiaux, sociaux, religieux, culturels ou liés à des expériences passées. Ces modes de pensée nous semblent évidents, comme faisant partie de nous-mêmes, de notre identité, mais ils peuvent nous faire souffrir et nous empêcher de prendre des décisions propres sur des sujets cruciaux comme les relations, l’argent, le travail ou la politique.

Par ce film, le spectateur découvrira comment et pourquoi il est si facile de tomber dans le piège de la crédulité et du prêt-à-penser. Lui seront proposées des informations sur nos biais cognitifs et les nombreuses circonstances où nous nous maintenons dans l’illusion. Il apprendra au passage que ce sont souvent les plus éduqués d’entre nous qui suivent les sirènes de l’ésotérisme. C’est ainsi que chacun sera invité à se demander : mes croyances pensent-elles à ma place, ou puis-je réfléchir sans elles ?

C’est très ambitieux comme démarche !

Oui, c’est vrai, mais ce sujet fort le permet et je crois que mener une réflexion personnelle sur ce que l’on pense et pourquoi on pense ce que l’on pense peut nous éviter bien des écueils, aux échelles individuelle et collective. Alors pourquoi s’en priver ? //

Propos recueillis par Jean-Paul Krivine

Références

[1] Diplôme de sophrologie à l’université de Lille : scfc.univ-lille2.fr/le-catalogue-de-la-formation-continue/sophrologie.html
[2] Johnson SB et al., “Complementary Medicine, Refusal of Conventional Cancer Therapy, and Survival Among Patients With Curable Cancers”, JAMA Oncol, 2018, 4 :1375-1381. Sur jamanetwork.com


Pour en savoir plus sur Jessica Schab et le film Ex-gourou

Site officiel du film : memoirsofaformermystic.com/bienvenue
Site de la société de production : esprit-matiere.fr/bienvenue
Site web de Jessica Schab : jessicaschab.com

1 Par exemple « Magnétisme humain et animalier » (formation n°04_A820993) https://candidat.pole-emploi.fr/formations/detail/2499121/true (consulté le 4 juillet 2019)

2 Le moteur de recherche sur le catalogue de formation de Pôle emploi renvoie à 56 formations quand on entre le mot clé « reiki » (25 novembre 2018).


Thème : Ésotérisme

Mots-clés : Croyance - New Age

Publié dans le n° 327 de la revue


Partager cet article


L' auteur

Élisabeth Feytit

Élisabeth Feytit est productrice, auteure et monteuse de (...)

Plus d'informations