Accueil / Regards sur la science / Les plumes de dinosaures

Les plumes de dinosaures

Publié en ligne le 12 août 2010 -
par Guillaume Calu - SPS n° 291, juillet 2010

La présence de plumes sur certaines espèces de dinosaures est une hypothèse encore controversée parmi les paléontologues. Elle a récemment fait parler d’elle suite à une publication parue dans la revue Nature. Le paléontologue Michael Benton et ses collègues affirment avoir pu identifier la couleur de pigments cellulaires fossilisés. Ils décrivent dans leur article des mélanosomes fossiles, des organelles cellulaires contenant de la mélanine, groupe de pigments responsables de la coloration des peaux, fourrures et plumes.

291_3-3Sur le fossile d’un Confuciusornis, les chercheurs ont pu détecter deux types de mélanosomes : un pour une couleur gris sombre, l’autre pour une couleur ocre-brun. De plus, le fossile présente des sortes de plumes primitives autour de sa tête, sur son dos et ses bras. Ces plumes contenaient aussi des pigments ocre-brun, laissant imaginer un plumage partiel dans les teintes rousses. Les chercheurs suggèrent que les zones dépourvues de mélanosomes auraient pu apparaître en blanc.

Mais Confuciusornis n’est pas un dinosaure ordinaire. Cette espèce se situe à la base de la lignée des oiseaux, voici quelques 125 millions d’années, durant le Crétacé. Sa position charnière en fait donc également un bon argument pour soutenir l’hypothèse de dinosaures à plumes.

Toutefois, si les paléontologues les plus sceptiques saluent cette première preuve potentielle, certains contredisent les conclusions de l’équipe britannique. Ces mélanosomes auraient ainsi pu très bien se situer directement sur la peau, et non sur les plumes. Ces résultats demandent donc à être reproduits sur d’autres fossiles afin de lever toute ambiguïté.

Pour en savoir plus : Zhang et al. Nature (in press) (2010), doi:10.1038/nature08740.

Publié dans le n° 291 de la revue


Partager cet article