Accueil / Notes de lecture / Les révolutions agricoles, en perspective

Les révolutions agricoles, en perspective

Publié en ligne le 8 mai 2014
Note de lecture de Marcel Kuntz - SPS n° 308, avril 2014

Les révolutions agricoles en perspective est un ouvrage collectif d’une grande richesse, rédigé par quinze auteurs, tous d’une compétence reconnue dans leur domaine. L’ouvrage met d’abord en lumière les évènements qui ont bouleversé l’agriculture au XVIIIe siècle, à savoir l’abandon, dans une bonne partie de l’Europe, des techniques ancestrales impliquant une jachère biennale ou triennale où le bétail pouvait pâturer et son remplacement par un assolement où alternent céréales et plantes fourragères destinées au bétail. Les conséquences ne se limitent pas aux cultures mais concernent l’élevage (accroissement du cheptel) et donc l’alimentation humaine (viande, lait), la manufacture de produits dérivés (cuir par exemple), le foncier (les enclosures suppriment le droit de pâture) et le paysage (avec le remplacement des champs ouverts par le bocage). Une vraie révolution !

Le second bouleversement majeur décrit dans l’ouvrage, quelquefois appelé « révolution verte », est caractérisé par deux évènements majeurs : d’une part, le développement (grâce à la chimie) et l’usage (amplifié par la motorisation de l’agriculture) des produits phytosanitaires de synthèse et, d’autre part, l’essor de la sélection variétale des plantes (encouragée par l’avènement des variétés hybrides). Le paysan achète ainsi intrants, machines et, chaque année, ses semences…

La troisième révolution, en cours, est celle d’une agriculture en « mosaïque », avec l’émergence de nouvelles missions dévolues, sociales et écologiques, inséparable, comme la révolution précédente, d’innovations technologiques (biotechnologies, mais aussi informatique et communication).

Un ouvrage impossible à résumer en peu de mots, indispensable pour comprendre les agricultures d’aujourd’hui sur la base de l’histoire et non pas d’un passé idéalisé.

Publié dans le n° 308 de la revue


Partager cet article