Accueil / Regards sur la science / OGM - On n’arrête pas le progrès !

OGM - On n’arrête pas le progrès !

Publié en ligne le 23 mars 2015 - OGM
par Louis-Marie Houdebine

Le Paraguay est devenu un des pays producteurs majeurs d’OGM, notamment de soja et de maïs, destinés à l’alimentation des animaux d’élevage. Un groupe de guérilleros locaux de l’EPP (Armée du peuple paraguayen) soutenu par les Farc colombiens menace de fusiller les cultivateurs de soja et de maïs transgéniques sous le prétexte que ces plantes seraient hautement toxiques pour la santé humaine. L’EPP reproche également aux agriculteurs de procéder à des déforestations massives pour cultiver du soja et du maïs.

La culture d’OGM en Amérique du Sud est accusée de se développer aux dépens de la forêt. La vérité est plus nuancée. Il est vrai que certaines grandes cultures s’installent dans des terres traditionnellement réservées à la forêt dans ces pays. La déforestation paraît être effectuée surtout pour exploiter le bois et pour créer des pâturages destinés à l’élevage extensif de bovins. La déforestation a aussi pour but d’exploiter de nouvelles terres pour l’agriculture conventionnelle. Une partie des terres libérées par la déforestation, surtout lorsqu’elle est obtenue via des brûlis, se transforment en jachères qui sont plus ou moins récupérées pour mettre en place des grandes cultures dont celle d’OGM. La déforestation permet également d’extraire plus facilement des minerais du sol. Il ne semble donc pas que la culture d’OGM soit la cause primaire essentielle de la déforestation de la forêt amazonienne ; elle en est plutôt une conséquence. Le Brésil accusé de sacrifier la forêt a pris des mesures pour que les reboisements deviennent supérieurs aux déboisements.

L’EPP, qui est accusé d’avoir tué 38 personnes, procède à des kidnappings suivis ou non de l’assassinat des kidnappés. Au Paraguay comme dans d’autres pays d’Amérique du Sud, 80 % du soja et du maïs sont transgéniques. Les OGM sont donc, une fois encore et plus radicalement que jamais, un prétexte pour procéder à des destructions et faire régner un climat de terreur [1, 2].

[1] http://www.abc.com.py/nacionales/epp-amenaza-a-cultivadores-se-soja-y-maiz-1320356.html
[2] Agriculture et Nouvelles Technologies. 8 janvier 2015. Biotechnologies. Amérique du Sud : Des guérilleros menacent de « fusiller » ceux qui cultivent des OGM.


Mots-clés : OGM


Partager cet article