Accueil / Notes de lecture / Peut-on casser l’atome ?

Peut-on casser l’atome ?

Publié en ligne le 12 février 2009
Note de lecture d’Agnès Lenoire - SPS n° 284, janvier 2009

« On sent bien que cette question amorce une descente vertigineuse qui est à la science de l’infiniment petit ce qu’est à la publicité des fromages à tartiner l’image sur la boîte de la vache qui porte en boucles d’oreille la boîte qui montre la vache qui porte en boucles d’oreille la boîte qui montre la vache… »

Le ton est donné : légèreté, humour, analogies. Mais l’auteur n’en néglige pas pour autant la rigueur et les connaissances, indispensables aux explications qu’il va donner au cours de ces 60 pages. Sa grande maîtrise de sa discipline (il est ingénieur et physicien nucléaire), doublée d’un grand sens pédagogique, nous fait entrer dans le cortège des noyaux et leurs électrons. Pas à pas, vous comprendrez la construction savante que la nature a opérée au cœur de la matière, et que l’homme déconstruit pour mieux la comprendre et l’utiliser. Cela commence par un rêve d’alchimiste qui veut transmuter le plomb en or. Cela se termine dans les grands accélérateurs par la quête de nouvelles particules pour expliquer l’univers. Et par ce qui est devenu un graal moderne : capter et exploiter la fabuleuse énergie qui accompagne les transmutations, beaucoup plus précieuse que tout l’or du monde. Une petite pomme de physique « dure », mais savoureuse à croquer… sans vous casser les dents.

Publié dans le n° 284 de la revue


Partager cet article