Accueil / Un monde fou, fou, fou... / Que la pâte soit avec vous !

Que la pâte soit avec vous !

Publié en ligne le 1er février 2012 -
par Brigitte Axelrad - SPS n° 298, octobre 2011

Selon la BBC [1], un automobiliste autrichien, Niko Alm, a reçu son permis de conduire avec sa photo sur laquelle il porte, en guise de couvre-chef, un égouttoir pour les pâtes. Trois ans plus tôt, Niko Alm avait déposé la demande d’un permis de conduire avec cette photo, après avoir lu que le seul couvre-chef autorisé sur les photos officielles devait être religieux. Nicolas Alm a prétendu que porter ce couvre-chef était une obligation liée à sa religion, le « pastafarisme ».

Cette demande a visiblement embarrassé les autorités autrichiennes, qui ont exigé qu’il produise un certificat médical mentionnant qu’il était psychologiquement apte à conduire !

Niko Alm se présente comme un « pastafarien », membre de l’« Église du Monstre en Spaghettis Volant » et demande que les autorités autrichiennes reconnaissent officiellement le pastafarisme comme religion.

Cette « Église » a été créée aux États-Unis par Bobby Henderson, 24 ans, diplômé en physique de l’Université d’État de l’Oregon, afin de répondre aux pressions exercées sur les écoles américaines pour qu’elles enseignent la théorie du dessein intelligent, que certains groupes chrétiens défendent comme l’alternative à la théorie de l’évolution et de la sélection naturelle de Darwin.

Monstre Spaghetti Volant touchant l’Homme de son appendice nouillesque

Depuis, elle s’est répandue dans le monde entier et compte plusieurs milliers de membres, principalement dans les milieux étudiants états-uniens et européens.

En 2005, le Kansas avait décidé d’enseigner en cours de science le créationnisme, parallèlement à la théorie de l’évolution. Bobby Henderson écrivit alors une lettre ouverte [2] au Comité d’Éducation de l’État du Kansas pour protester et demander que le pastafarisme y soit enseigné au même titre que les deux autres théories.

Il écrivait notamment : « Je pense que nous pouvons nous réjouir à l’idée qu’un jour ces trois théories aient une part de temps égale dans les cours de science de notre pays mais aussi du monde entier ; un tiers du temps pour le dessein intelligent, un tiers du temps pour le Monstre de Spaghettis Volant, et un tiers du temps pour une théorie logique fondée sur une masse écrasante de preuves irréfutables et observables. »

C’est dans cet état d’esprit que Niko Alm a demandé que la photo de son permis de conduire comporte un couvre-chef à caractère confessionnel.

Le pastafarisme, vous l’avez compris, est une parodie du concept de dessein intelligent. Il professe que le monde a été créé par un dieu, le Monstre en Spaghettis Volant, dont l’apparence serait celle d’un plat de spaghettis et de boulettes de viande, hypothèse pas forcément plus absurde et improbable quecelle de Dieu. L’imperfection du Monde viendrait de ce que son créateur aurait beaucoup bu en le créant.

En 2006, Bob Henderson a publié L’Évangile du Monstre en Spaghettis Volant. Environ cent mille exemplaires ont été vendus. Simon Singh [3] écrivit dans The Telegraph que l’Évangile « peut paraître légèrement répétitif [...] mais, par-dessus tout, c’est un livre brillant, provocateur, spirituel, une sorte de joyau parmi les livres. »[4] Wayne Allen Brenner, de The Austin Chronicle, souligna que le livre : « répond à un besoin d’humour dans la bataille excessivement sérieuse entre science et religion. »[5] James Randi, quant à lui, pense que « la "théorie" du dessein intelligent a un problème fondamental que ses concepteurs (sans jeu de mots) n’ont apparemment pas anticipé : elle ne précise pas lequel parmi des milliers de dieux doit être accepté, elle suppose que la divinité sera la divinité traditionnelle chrétienne fondamentaliste. Cela laisse la place pour n’importe lequel des autres dieux. » [6]

Le seul dogme autorisé dans cette Église est le rejet de tout dogme. Le vendredi est un jour saint, les prières se terminent généralement par Ramen, parodie de Amen (les ramen sont des nouilles japonaises) et les fidèles sont des buveurs de bière invétérés à l’image de leur prophète. Quand deux fidèles se rencontrent, ils émettent ce souhait : « Que la Pâte soit avec vous » ! Les « huit condiments » [7] ont remplacé les dix commandements. Tous commencent par : « Vraiment, J’aimerais assez que... ». Le premier dit : « Vraiment, J’aimerais assez que vous évitiez d’être un moraliste cul béni quand vous prêcherez Ma Bonté Nouillesque. Si certaines personnes ne croient pas en Moi, c’est bon : Vraiment, Je ne suis pas Vaniteux. Par ailleurs, ce n’est pas à leur propos que Je changerai Mes Desseins. »

Le mouvement des pastafariens a trouvé cette méthode provocatrice et humoristique pour lutter sans agressivité contre l’enseignement du créationnisme.

Comme le dit James Randi : « Alléluia » !

[1] http://www.bbc.co.uk/news/world-eur..., 14 juillet 2011.
[2] http://pastafrancophone.canalblog.c....
[3] À propos de Simon Singh : L’AFIS SOUTIENT LE JOURNALISTE SCIENTIFIQUE SIMON SINGH et La naissance de la médecine scientifique (1).
[4]Simon Singh : Was the world created by god, evolution or pasta ? http://www.telegraph.co.uk/culture/....
[5] www.austinchronicle.com/books/2006-....
[6] www.randi.org/jr/200509/091605churc... Church of the Flying Spaghetti Monster, James Randi Educational Foundation, article September 16, 2005..
[7] http://pastafrancophone.canalblog.c...

Publié dans le n° 298 de la revue


Partager cet article