Accueil / Échos de la liste "pseudo-sciences" / Science for celebrities

Science for celebrities

Publié en ligne le 26 janvier 2007 -

François nous a fourni l’adresse d’un petit guide sous forme de plaquette, à l’usage des célébrités et surtout de ceux qui les écoutent. Ce florilège rassemble quelques phrases prononcées par des stars de la mode, du cinéma, du sport ou de la chanson par exemple. Ces phrases sont brièvement commentées et réfutées par des scientifiques, qui donnent leur point de vue sur des sujets comme la peur des substances chimiques, l’efficacité prodigieuse de l’acuponcture, les bonnes intentions de Dame Nature, ou la terrible manie que nous avons de faire vacciner nos enfants.

Le document est téléchargeable à l’adresse suivante :http://www.senseaboutscience.org.uk/pdf/ScienceForCelebrities.pdf

A première vue, ces petites phrases sont empreintes de bon sens, peuvent sonner à l’oreille comme des évidences, et ressemblent à des savoirs partagés par les spécialistes de la santé ou de la science. Quand Madonna, Elle Macpherson ou Joanna Lumley font dans le "Mais bien sûr, ma brave dame", et que ces profondes vérités sont rêvélées au public ignorant par des individus médiatiques, admirés, adulés et parfois crus sur parole, on se dit qu’il y a du pain sur la planche pour faire entendre la petite voix de la raison au milieu de ce concert d’idées reçues ou d’allégations non vérifiées.

Cette brève plaquette se propose donc d’offrir un contrepoint à quelques assertions frappées au coin du bon sens, et d’inciter à ne pas gober tout cru ces pseudo-évidences en vérifiant les faits. Dommage, c’est dans la langue de Shakespeare, mais on peut s’exercer à faire de même avec les célébrités francophones qui, à l’instar de leurs collègues anglophones, ne doivent pas être épargnées par le phénomène.

Sur la liste, des réactions sont intervenues à propos d’arguments relatifs à l’utilisation des pesticides dans l’agriculture, arguments qui font suite à une citation du top-model Elle Macpherson, fière de nourrir sa famille avec de la nourriture ne contenant pas de pesticides inutiles ni d’ additifs alimentaires dangereux. Un toxicologue commençait son argumentaire en disant que les pesticides font nécessairement partie de l’agriculture.

Voici quelques extraits de ces réactions, parfois passionnées :

"Trop raccourcir, trop simplifier, ça conduit vite à dire des énormités. Et je crois personnellement que c’est le problème de ce document. Expliquer que ce qui est dit n’est pas prouvé par la science, que pour certaines des phrases il existe des doutes aurait été à la fois plus sain et plus juste." (Yoda)

"OUI, les pesticides, herbicides, phytosanitaires en tous genres sont nécessaires pour éviter le gaspillage.
En Inde, il y a dix ans +/- la moitié des récoltes était mangée par les rats, est-ce bien raisonnable.
Laisser faire la nature....= moyenne de vie 33 ans, NON MERCI." (Y.H.W.H)

"Dixit un article que j’ai lu récemment sur les pesticides, à partir du moment où la génération née dans les années 70-80 sera âgée, l’espérance de vie devrait commencer à diminuer à cause des cancers induits par les pesticides. Donc bon, faudrait songer à laisser un peu plus faire la nature si on veut pas d’une espérance de vie à 33 ans (qui soit dit en passant était bien plus élevée avant l’invention des produits phytosanitaires alors même que bien d’autres causes de mortalité n’était pas éludées - mauvaise foi quand tu nous tiens)." (Yoda)

"Un détail peut peut-être permettre de comprendre mieux ces simplifications excessives : la conception que les Etats-Unis ont de la sécurité alimentaire est, semble-t-il assez différente de la nôtre. On cherche systématiquement le zéro défaut, l’asepsie la plus parfaite possible. Ce point de vue n’a, hélas rien de scientifique et cumule contre lui les effets pervers. Pour ceux qui ne croient pas à la science, au progrès, au modernisme, ou que sais-je, il est vite fait de brandir que le ZERO défaut n’existe pas. (La Science ne lave pas toujours plus blanc !). Pour ceux qui souhaitent simplement défendre un minimum de protection alimentaire et qui veulent éviter qu’on jette le bébé avec l’eau du bain, il faut défendre l’opinion selon laquelle le risque est vraiment nul (d’où, à mon avis, le réponse de ce professeur (je traduis de mémoire) :
"si vous consommiez tous les aliments chargés en pesticide, et contenant la quantité maximale tolérée, vous seriez encore loin d’en avoir absorbé des quantités dangereuses" ) !" (Erwan)

"Je rappelle que ,selon les détracteurs de l’agriculture moderne, on mange du pur poison à tous les repas, le problème c’est que l’espérance de vie dans les pays développés n’a jamais été aussi importante ; il s’agit là d’un argument puissant contre les tenants de la théorie du complots des pesticides, non ?" (Eric)

" Fichtre ! Vous voila tous barrés avec l’idée qu’avant les années 50 on avait une espérance de vie de 30 ans ! Tous persuadés que la mortalité infantile et en couches n’a pas été résolue par la penicilline, la chirurgie, l’hygiène, mais par le saint DDT...
(...) Que vous pensiez que l’usage de pesticides est une nécessité pour nourrir toute la planète, c’est quelque chose qui mérite d’être discuté. Mais même si la réponse est affirmative, cela ne vous permet en aucun de dire au premier quidam venu que sans les pesticides, il mourrait à 33 ans (et donc qu’il peut aller consulter le premier acupuncteur venu pour soigner son cancer puisque la médecine ne change visiblement rien à l’espérance de vie), ou que les pesticides sont nécessaires à l’agriculture - et en plus c’est scientifique, on vous le dit.
(...) Il suffit d’une seule phrase, parce qu’on prend
les non-scientifiques pour des idiots, pour qu’ils mettent dans le
même panier la lutte pour les pesticides et celle contre le
charlatanisme médical. Parce que c’est ça le problème. Si tu lis que l’agriculture est impossible sans pesticides et que tu sais que les pesticides n’étaient pas inventés il y a des milliers d’années à l’invention de l’agriculture, tu sais que ce type a dit une chose fausse. Et puisque le scientifique du premier paragraphe "ment", ceux des autres aussi. Et peut-être qu’ailleurs aussi...
Donc les artistes disent peut-être vrai, après tout..." (Yoda)

"Je pense que le format de la brochure ne pouvait se prêter à une argumentation plus fournie, plus détaillée, mais que leurs "affirmations" sont facilement vérifiables." (François)

"Il aurait peut-être mieux valu :

- soit sélectionner les dires qui sont vraiment des perles et les démonter d’une façon plus exhaustive

- soit garder toutes ces phrases et expliquer ce qu’on peut en dire scientifiquement (parce que le démontage systématique, ça devient débile quand la star n’a pas franchement dit une énormité) et offrir un document plus long

Cela dit, c’est peut-être mon intérêt et ma formation scientifique qui font que ce document me fait tiquer, sans doute que le téléspectateur moyen de E=M6 n’y verra que du feu... mais en même temps, ça va pas tellement l’informer ni le pousser à s’informer plus que ça, il va choisir ce qu’il veut bien croire et laisser tomber le reste." (Yoda)


Partager cet article