Accueil / Dans la presse sceptique / Scientific American (novembre et décembre 2005)

Scientific American (novembre et décembre 2005)

Publié en ligne le 27 février 2006 -

Nous continuons à rendre compte de la chronique "Skeptic" de notre ami Shermer.

Dans le numéro de novembre 2005, Shermer aborde les théories pseudo-scentifiques de Rupert Sheldrake sur la "résonance morphique". C’est une sorte de télépathie généralisée, où tout communique avec tout et influence tout. Les "preuves" issues d’anecdotes ou d’observations biaisées abondent. Naturellement les tests méthodologiquement corrects échouent, mais les partisans s’en sortent en expliquant que la présence du sceptique étouffe le "champ morphique".

Dans le numéro de décembre 2005, Shermer nous raconte son incursion dans l’Institut Esalen, la Mecque du "New age". Les conversations avec les croyants rencontrés furent pittoresques. Comme nous, Shermer préfère une autre forme de spiritualité, fondée sur nos connaissances scientifiques, sur le fait qu’étant de la "poussière d’étoile" nous pouvons considérer faire partie de l’Univers sans donner dans des dérives mystiques pseudo-orientales.

On notera que, dans ce même numéro, la revue proclame "Directeur de recherche de l’année" le maintenant peu estimé Woo Suk Hwang... juste avant que le scandale n’éclate ! Comme quoi la grande notoriété d’un scientifique peut abuser un moment les périodiques les plus sérieux...

Jean Günther


Partager cet article


]