Accueil / Dans la presse sceptique / Skeptical Inquirer, novembre-décembre 2009

Skeptical Inquirer, novembre-décembre 2009

Publié en ligne le 1er février 2010 -

La page couverture de la revue annonce « Skepticism 2.0 ».
L’éditorial et douze articles sont consacrés à ce concept « Skepticism 2.0 »
Il s’agit pour l’essentiel de l’incidence des technologies modernes de communication sur la diffusion des idées « sceptiques » (en français on dirait mieux « rationnelles »).
Ces technologies offrent une tribune à toutes les approches irrationnelles. Il importe donc que les défenseurs de la science et de la raison se saisissent eux aussi de ces outils, et cessent de se reposer sur la communication officielle des organismes qui auparavant avaient une sorte de monopole de diffusion du savoir.
Ces technologies permettent à chacun d’exprimer ses vues, mais apportent aussi aux usagers de nombreuses informations utiles, sous forme de textes, de « podcasts », de vidéos.
Cette grande liberté que donne la technique ne doit pas effacer le rôle des associations et organisations « sceptiques », qui permettent des contacts personnels et facilitent la réflexion collective.
L’intérêt particulier de ces nouveautés technologiques est de faciliter l’éducation scientifique des jeunes, qui en sont les principaux consommateurs.

Parmi les autres points abordés, notons :
- Un sondage fait auprès du public et d’un échantillon de scientifiques montre que le public américain n’est pas opposé à la science, mais que ses opinions n’entraînent pas une vision toujours proche de celle des scientifiques. Ceux-ci croient moins en Dieu, et acceptent le réchauffement climatique, l’évolution, le nucléaire, les recherches sur les cellules-souche plus que ne le fait le public.
- On a enfin la preuve que l’homme a marché sur la Lune, que ce n’était pas un faux filmé à Hollywood ! Un satellite orbitant autour de la Lune a photographié les traces des astronautes.
- Le fameux troisième secret de Fatima, prétendu révélé à trois enfants lors d’une apparition de la Vierge en 1917, ainsi que le « miracle » du Soleil dansant lors de l’apparition, ne résistent pas à un examen rationnel. Mais cela n’empêchera pas la canonisation de Lucia, l’un des trois enfants témoins du miracle, décédée presque centenaire en 2005.
- Scandale en Californie ! L’organisme officiel chargé de la formation permanente des infirmières agrée des formations au Feng Shui et au toucher thérapeutique.
- Le mythe de la fin du monde en 2012, en liaison ou non avec la planète Niburu, prend de l’ampleur. Les théories du complot foisonnent, en même temps que des idées pseudo-scientifiques : basculement de l’axe de la Terre, alignement du Soleil avec le centre galactique.


Partager cet article