Accueil / Notes de lecture / Sous les étoiles, rien de nouveau ?

Sous les étoiles, rien de nouveau ?

Publié en ligne le 28 avril 2009
Note de lecture de Jean-Paul Krivine - SPS n° 284, janvier 2009

Quel rôle peuvent bien jouer les horoscopes dans nos sociétés contemporaines ? Quels messages transmettent-ils ? Theodor Adorno s’était déjà posé ces questions il y a plus de 50 ans lorsqu’il avait analysé plusieurs mois durant la rubrique astrologique du Los Angeles Times 1. En 2001, le sociologue Patrick Peretti-Watel a repris, réactualisé et confirmé l’analyse en examinant pendant six mois les horoscopes réalisés par Elizabeth Teissier et publiés dans Télé 7 jours 2.

L’horoscope, une pratique résolument moderne

Pour Patrick Peretti-Watel, la lecture des horoscopes a acquis une certaine respectabilité et ne peut pas être confondue avec les antiques tables tournantes et autres pratiques de l’occultisme. Cette légitimité trouverait sa source dans une quête de sens individuel face à une société complexe, où son propre avenir est souvent incertain et dans lequel la science moderne apparaît éclatée et difficile à comprendre. L’horoscopie ne serait dès lors pas le témoin d’une pratique archaïque mais bel et bien une pratique moderne que les astrologues chercheraient à encourager en tendant à occulter de plus en plus les éléments surnaturels pour revendiquer un statut scientifique : « suite à ce double mouvement de remise en question de la science instituée et de la rationalisation des parasciences, le grand public serait de moins en moins en mesure de différencier la première des secondes  » 3.

La science comme l’astrologie seraient ainsi perçues toutes deux comme soucieuses de l’accumulation de faits et d’informations. Mais l’astrologie serait capable de faire émerger un sens là où la science, et aussi la société en général, peine à donner une cohérence : « l’astrologie serait révélatrice d’un monde désenchanté dont elle contribue encore à accentuer le désenchantement ».

Soumission, dépendance, opportunisme et méfiance

Que contiennent les horoscopes ? Quel message véhiculent-ils ? De quelle conception des individus et de la société sont-ils le reflet ? L’analyse des horoscopes de Télé 7 jours conduit à une première conclusion nette : « ils favorisent [… ] la soumission à l’ordre social ». En effet, les difficultés rencontrées par les individus dans leur vie quotidienne ne seraient plus à rechercher dans les conditions sociales auxquelles sont soumis les lecteurs de l’horoscope. La préconisation qui leur est adressée est d’attendre avec patience que ça passe, que le cycle s’achève, que la « mauvaise influence astrale  » disparaisse (« du calme, ami Poissons, même si le ciel vous stresse »). Il n’est jamais question de remettre en cause son mode de vie. Au travail, l’entreprise, le supérieur hiérarchique et les avancements disparaissent derrière les astres : « Saturne, votre astre, vous pousse à persister dans un travail long et absorbant […] ; Un quatuor céleste explosif agresse le relationnel dans votre travail ; tenez bon face au sévère Saturne, et résistez au stress uranien […] ; Saturne exige des natifs d’avant le 24 un bilan de leur existence […] ; Saturne vous demande des comptes sur vos actes passés ; Saturne jette sa chape de plomb et freine votre progression professionnelle […]  » 4

Conformisme social et soumission aux détenteurs de l’autorité ne s’expriment pas par la recommandation d’une attitude résignée ou faible, mais par la valorisation de la maîtrise de soi. Il faut affirmer sa supériorité morale « en sachant calmer le jeu, en gardant sa sérénité » : « mettez de l’eau dans le vin de vos relations [...] et ne ruminez pas vos griefs ! Gare aux bras de fer, à l’obstination […] ; vous avez envie de ruer dans les brancards ? Vous vous sentez frustré ? Restez zen ! […] ; soyez conciliant et restez dans une prudente expectative ; calme et sérénité seront les antidotes si vous vous sentez agressé […] ; restez de marbre face aux possibles provocations sur votre lieu de travail […] ; ne faites rien pour provoquer loi, règlement ou hiérarchie ! […] ; restez en retrait, en position de spectateur […] » 5

Soumission, respect de l’ordre social donc, mais aussi individualisme : l’horoscope ne promeut pas l’action collective et la solidarité, l’empathie ou le geste désintéressé. Il faut au contraire être en permanence sur ses gardes, se méfier d’autrui : « au total, sur la période d’observation, près du tiers des dangers évoqués par la rubrique sont des pièges, qui mettent donc directement en cause la malveillance d’autrui (et sont d’autant plus inquiétants qu’ils restent souvent anonymes, c’est-à-dire “dans l’air”)  » 6.

À l’opposé d’une véritable psychologie

Patrick Peretti-Watel termine en reprenant à son compte la conclusion de Theodor Adorno un demi-siècle plus tôt : « ce qui au fond distingue […] la rubrique du Los Angeles Times de la véritable psychologie réside moins dans les observations, ni même peut-être dans les interprétations implicites […] que dans la direction dans laquelle il entraîne et manipule la psychologie de son lecteur ». Pour lui, un discours qui occulte les problèmes au lieu de les éclairer, qui dissimule au lieu de révéler, ne saurait être scientifique.

1 Theodor W. Adorno, Des étoiles à la Terre : la rubrique du Los Angeles Times. Étude sur une superstition secondaire. Traduction française, Exils Editeur, 2000.

2 Patrick Peretti-Watel, « Sous les étoiles, rien de nouveau ? L’horoscope dans les sociétés contemporaines » ; Revue française de sociologie, 43-1, 2002.

3 Sauf indication contraire, les citations en italique renvoient à l’article de Patrick Peretti-Watel.

4 Extraits des horoscopes de Télé 7 jours.

5 Idem.

6 Pour le reste : un quart concerne des quiproquos et des malentendus, un autre quart renvoi à des menaces diffuses, le reste concernant des dangers concernant des accidents et des problèmes de santé.


Mots clé associés à cet article

Cet article appartient au sujet :

Autres mots clés associés : Croyance - Paranormal

Publié dans le n° 284 de la revue


Partager cet article