Accueil / Un monde fou, fou, fou... / Un monde fou, fou, fou : juillet 2008

Un monde fou, fou, fou : juillet 2008

Publié en ligne le 26 août 2008 - Astrologie - Médecine
SPS n° 282

96.09Z

« Notre image est déplorable, nous sommes confondus avec les diseurs de bonne aventure ». C’est le cri lancé par Alain de Chivré, responsable d’un Centre de Formation Astrologique à Nantes 1. En cause, la nouvelle Nomenclature des Activités Françaises (le code NAF) apposé par l’INSEE et permettant la codification des activités des entreprises dans un but d’études statistiques. Dans la rubrique 96.09Z, les astrologues trouvent désormais place aux côtés des spirites 2. Les services délivrés (CPF) par les astrologues sont mis sur la même ligne que les chiromanciens (lignes de la main), les voyants et les médiums. C’est cette compagnie qui semble émouvoir Alain de Chivré. Et il le fait savoir à ses collègues : « Tant que les praticiens de l’astrologie continueront à “faire joujou” avec leur roulette zodiacale et à faire des pronostics à tout va, ils hériteront de cette image déformante. » Alain de Chivré emboîte le pas à quelques autres en proclamant pratiquer une « astrologie sérieuse ». Le principe est toujours le même : « le charlatan, c’est l’autre ». Un « code de déontologie » est mis en avant, une « formation sérieuse » est dispensée dans son Institut. Mais au final, ni lui, ni ceux qui s’affirment « respectables », n’ont fourni la moindre preuve qu’ils ne faisaient pas « joujou avec les roulettes zodiacales ».

Pour l’INSEE, le bon sens semble avoir prévalu. L’absence de validité et de fondement scientifique est en effet un point commun à toutes ces activités.

Reste que des statistiques ne vont pas être simples à établir : la même catégorie 96.09Z contient également des activités telles que celles des studios de tatouage et de perçage corporel, les services des cireurs, des porteurs, des préposés au parcage des véhicules, l’exploitation de machines telles que les photomatons, les pèse-personnes, les appareils de mesure de la tension artérielle, etc. Et de fait, entre activités non déclarées et catégories assez vastes, le recensement du commerce du paranormal reste bien délicat.

J.-P. K.

Le danger des idéologies naturalistes

Pourquoi perdre du temps et de l’énergie avec certaines idées en apparence farfelues, alors qu’il y a tant d’autres causes qui s’imposent ? Pourquoi s’en prendre à ces gens, certes un peu naïfs, mais pleins de bonnes intentions et qui ne font de mal à personne ? Et puis, même s’il y a des excès un peu ridicules, ce n’est pas très grave, ils ont au moins le mérite d’attirer l’attention sur les excès de (au choix) : les labos pharmaceutiques, l’agriculture « productiviste », la médecine techniciste et déshumanisée, la société de consommation, etc.

Pourquoi ?

Parce que cette dépêche AFP du 3 avril 2008 3 : « L’enfant d’un couple végétalien meurt de malnutrition » !

Le régime végétalien suivi à la lettre par les parents proscrit tout aliment d’origine animale. Inquiets de l’affaiblissement de leur enfant, les parents avaient appelé les pompiers le 25 mars, qui n’avaient pu alors que constater le décès de l’enfant âgé de 11 mois. Le procureur de la République qui a mis le couple en examen indique que le père, âgé de 42 ans et qui tenait un magasin de produits biologiques au Tréport (Seine-Maritime), « reconnaît un manque de soins » à sa fille. La même source ajoute que l’autopsie pratiquée sur l’enfant a mis en évidence de multiples signes d’infection et un défaut de soins et d’hygiène remontant à la naissance. La cause ? La fillette était exclusivement allaitée par sa mère végétalienne.

Parce que, en général, une croyance imbécile, si elle n’est pas forcément dangereuse en elle-même, est toujours la porte ouverte à quelque chose de très dangereux. Et ce n’est pas un hasard si les médecines « alternatives » et l’idéologie écolo New Age fournissent de nouvelles et très pratiques entrées aux sectes, à l’heure où le christianisme commence (au moins en Europe de l’Ouest) à passer de mode…

Parce que, parfois, comme ici, ça dérape. Et quelqu’un qui, dans son magasin, toute la journée vend des produits soi-disant « plus sains » et source de « mieux être » se révèle être, par pure bêtise, le bourreau de sa propre fille. Et ce n’est pas la première fois : en 2000, c’était déjà la mort dans le Finistère d’un bébé dont les parents, adeptes de la « kinésiologie », ont été jugés en 2005 4. Là aussi l’enfant est mort de carences alimentaires après avoir subi un régime dont étaient exclus toute protéine animale ou tout supplément vitaminique. Et après que son cas a été examiné par trois médecins homéopathes, qui n’avaient pas jugé bon d’hospitaliser d’urgence le bébé ainsi maltraité.

Dans les sociétés d’abondance qui sont les nôtres, il n’y a pas que la mauvaise allocation des ressources qui fait mourir de malnutrition : il y a aussi la bêtise obscurantiste des diverses idéologies naturalistes.

Yann Kindo

Le CRIIREM se prend les pieds dans les faisceaux

Les conseils pour se prémunir des méfaits des ondes électromagnétiques (wifi par exemple) se multiplient. Ainsi, le CRIIREM recommande-t-il 5 de « ne pas se positionner entre la borne Wifi et les ordinateurs qui s’y connectent, de façon à ne pas “couper” le faisceau en interposant son corps au milieu ». En réalité, les ondes émises par la borne Wifi se propagent dans toutes les directions, qu’il y ait ou non un ordinateur pour réceptionner le signal. Inutile de se courber pour essayer de passer en dessous du « faisceau », pour ne pas le « couper ». On baigne dedans. CRIIREM signifie Centre de recherche et d’information indépendantes sur les rayonnements Électromagnétiques. Indépendant de qui et de quoi ? On ne sait pas. Mais visiblement, indépendant de la connaissance scientifique et de l’information sérieuse.

J.-P. K

Voir aussi
Euro 2008 : un ciel taquin
et
Les étoiles avaient raison
déjà mis en ligne.

3 Citée par L’Express : http://www.lexpress.fr/actualite/so....

4 Voir SPS n° 268 (Juillet-août 2005) article 319 Éditorial.

5 « Recommandations pour ne plus baigner dans les excès d’ondes de l’Internet sans fil... Et vos voisins aussi » http://riimem.blogspirit.com.


Mots-clés : Astrologie - Médecine

Publié dans le n° 282 de la revue


Partager cet article