Accueil / Un monde fou, fou, fou... / Un monde fou, fou, fou : octobre 2003

Un monde fou, fou, fou : octobre 2003

Publié en ligne le 19 août 2008 -
SPS n° 259, octobre 2003

Vade retro, ovnis !

Madame A. K. Johnstone, microbiologiste travaillant dans une base navale américaine, est persuadée que les ovnis cherchent à nous envahir, et que l’armée américaine nous défend pied à pied. Tout cela dans le plus grand secret, bien sûr. Mais comment ?

A l’aide des antennes HAARP, Programme de Recherche dans le domaine des Hautes Fréquences Appliquées aux Aurores, installées en Alaska.

Madame Johnstone soupçonne ces antennes, qui, officiellement, étudient et expérimentent sur l’ionosphère, de former un bouclier, voire une arme contre les extraterrestres. Elles agiraient en détraquant l’électromagnétisme de l’atmosphère, et ce sont ces perturbations qui apparaîtraient comme des traînées derrière les avions. Toujours d’après Johnstone, les perturbations climatiques terrestres qui nous inquiètent tant sont aussi dues à ces antennes HAARP.

Se sauver des extraterrestres ou se sauver d’une catastrophe climatique, il faudra donc choisir.

Et si on choisissait de garder les pieds sur Terre ?

Source : site Hancock House 1

Une chanteuse yéyé rythme les astres

Françoise Hardy a toujours eu des affinités avec l’astrologie. Elle a ainsi prêté sa notoriété pour aider à la diffusion d’inepties : huit ans d’émissions de radio sur RMC, et 5 ans sur RFM.

Vieillissante et voulant sans doute sauver un reste de célébrité, elle relance la machine astrologique en se faisant l’adepte de l’astrologue Jean-Pierre Nicola, qui a inventé, en 1964, l’astrologie conditionnaliste. Elle écrit pour cela un livre 2, seule (d’habitude elle cosigne), dans lequel elle ajuste la théorie conditionnaliste à sa sauce, qu’elle nomme « les rythmes du zodiaque ».

D’abord plusieurs points en sont remarquables. « Depuis plusieurs siècles, l’astrologie est pratiquée par des astrologues qui ignorent le b.a.ba de l’astronomie et donnent de leur discipline une image peu crédible qui justifie les critiques dont elle fait l’objet. » Page 9.

Ensuite, comme son nom l’indique, l’astrologie conditionnaliste exerce une solide pression sur l’individu, pression qui va se confirmer au fil des pages, grâce à un vecteur linguistique fort et contraignant. Les expressions sont d’ailleurs souvent proprement effrayantes, à l’image des propos des prédicateurs : « Tout se passe comme si le système nerveux du nouveau-né fixait les rythmes de son environnement solaire, au moment précis où sa naissance l’y expose tout nu, tout cru, pour la première fois » (page 10).

Réceptivité, vulnérabilité, fragilité : l’être humain, dès sa naissance, accumule les faiblesses et n’a plus qu’à s’en remettre aux astres s’il veut survivre…

Vous vous sentez un peu nu, un peu noué ? Continuez, voyez comme le surdéterminisme enfle, se réaffirme et cherche à vous attacher : « Le qualificatif “ conditionnaliste ” a été choisi pour souligner que l’homme est tributaire de sa condition “ solaire ”, et que le ciel natal est un conditionnement qui conditionne les conditionnements terrestres autant qu’il est conditionné par eux » (note 14 de la page 14).

Difficile de faire plus dictatorial…

Mais puisque vous n’y échapperez pas, autant aller voir plus loin dans le livre de quoi il retourne.

Chaque chapitre parcouru vous présente votre signe. Les révélations sont simplistes : le jour et la nuit rythment votre vie, donc ils vont rythmer votre destinée (d’où le titre de l’ouvrage). L’astrologie, c’est vraiment facile ! Si le jour domine, ou est en voie de dominer dans votre signe (printemps et été), vous êtes une personne « nature », « aux pulsions naturelles basiques ». Si la nuit domine, ou est en voie de dominer dans votre signe (automne et hiver), vous êtes « culture », porté à la « vie sociale et associative ».

Et voici la partie la plus amusante de cette collection d’élucubrations : le découpage des chapitres en deux sous-ensembles : le « profil adapté » et le « profil inadapté ».

Vous ne répondez pas au profil proposé ? Vous êtes Poisson mais vous n’êtes pas « nature » ? Qu’à cela ne tienne, vous êtes simplement le contraire. Il suffit d’inverser les caractères… Vous êtes donc inadapté…

Ainsi donc, que vous soyez copie conforme ou non conforme, vous rentrez dans le cadre à toute force, que vous le vouliez ou non…

On prend alors conscience du caractère surfait et puéril de cette analyse qui ferait mourir de rire un psychologue.

La doctrine conditionnaliste souligne, à grands renforts de phrases qui claquent comme des portes de prisons, le caractère inéluctable de la condition humaine. Un vrai danger pour le libre arbitre, un frein pour les initiatives, et une entrave à la liberté de penser.

Sardines vivantes contre l’asthme

En Inde, dans la capitale de l’état d’Andhra Pradesh, on guérit l’asthme. Mais il faut le mériter. Il faut se déplacer, un jour précis de juin déterminé par les astrologues, jusqu’à la maison de la famille Goud, gourous détenteurs de la médication.

Un remède surprenant pour nous, peu avenant et contraignant : avaler des sardines vivantes, dont la bouche a été préalablement remplie d’une pâte « faite maison ».

5000 fidèles souscrivent à ce rite chaque année. Faire une queue interminable, subir l’écœurement de l’ingurgitation, puis la dictature d’un régime de diète qui durera 45 jours, enfin répéter l’opération sept années de suite, toujours en juin, voilà le cheminement qui mènera à une prétendue guérison. Un principe de « il faut souffrir pour guérir » en quelque sorte.

La famille Goud refuse de livrer le secret de fabrication de sa pâte, et en refuse la commercialisation, arguant qu’elle y perdrait son efficacité, comme on perd son âme à la vendre…

On les comprend, ces gourous : la mise sur le marché diluerait leur influence. Mieux vaut rassembler 5000 ouailles et les avoir sous la main…

Source : AFP, Omer Farook.

Nessie fait-il la tête ?

Le monstre du Loch Ness se cache depuis deux ans. Il paraît que c’est depuis que Kevin Carlyon, Grand Prêtre des Sorcières blanches de Grande-Bretagne, lui avait lancé un sortilège pour qu’il plonge au fond du lac et échappe ainsi à un scientifique suédois décidé à le capturer.

Mais Carlyon veut à présent inverser la tendance. Nessie doit émerger.

Pour le faire revenir, le sorcier a lancé dans le lac une pierre plate portant des symboles cabalistiques et s’est livré à des incantations.

Comment cela, les touristes s’impatientent ?

Source : Reuters

Une aire de repos de l’ère chinoise

En Chine, le Feng Shui est une « manière artistique et scientifique de vivre en harmonie avec les forces de la nature ». C’est ce que nous apprend le gérant du complexe autoroutier Karl-H. Rolfeo, qui est leader dans la gestion des aires de repos en Allemagne.

Sur l’autoroute A8 près de Gruibingen, il a d’ailleurs ouvert cet été la première aire de repos qui tienne compte des flux énergétiques du cosmos, conformément au Feng Shui.

Cette « prise en compte » a coûté la bagatelle de 9,11 millions d’euros, ce qui fait chère la pause-café transcendantale…

Quant à « la manière scientifique », on se demande où on peut la débusquer. Dans la gestion comptable sans doute…

Source : AFP

Nostradamusements

La chaîne câblée « Histoire », habituellement bien inspirée, a diffusé à trois reprises le film « Nostradamus ».

C’est un long métrage soigné, à fort budget, avec un générique qui n’en finit pas de dérouler une liste impressionnante de penseurs probablement cotés à l’argus de la culture historique.

Dès les premières secondes du film, la foudre s’abat sur le spectateur, qui apprend, à propos de Nostradamus, que… « […] prés de cent ans avant Galilée, il déconcerte en affirmant que la Terre est ronde, à une époque ou même les plus érudits n’ont jamais songé à une telle éventualité.

Espérons que, la prochaine fois, les réalisateurs penseront à embaucher un conseiller peu coûteux, du niveau de classe préparatoire, sachant lire et disposant du petit Larousse. En effet, vers les années 1500, tous les instituteurs, jusque dans les charmants villages les plus reculés, et même les Papes, savaient que la Terre était une boule ronde comme la Lune. On le savait depuis plus de 2000 ans.

Le mathématicien Eratosthène, à Alexandrie, quelques 300 ans av. J.-C., par une méthode extrêmement simple qui fit l’admiration de ses élèves, en avait même calculé le diamètre.

Voilà donc Nostradamus amputé d’une formidable auréole. Rassurez-vous, on continuera néanmoins à construire des affirmations gratuites et des anecdotes apocryphes (les morts se réveillent rarement pour protester) à propos du « plus grand visionnaire de tous les temps », qui semble avoir mentionné l’œil crevé d’un prince, mais qui a loupé les deux grandes guerres mondiales. En revanche, dans les quelques 4000 lignes de texte rigoureusement inintelligibles, figure, paraît-il, selon les experts, l’annonce de l’arrivée de l’Antéchrist pour 1999. Les terriens attendent encore la soucoupe volante.

Ce n’est pas grave ? Alors voici un petit supplément. Vers les années 1938-1939, Hitler qui croyait profondément en lui-même, dans l’astrologie et en Nostradamus, avait créé un groupe d’étude formé d’une poignée de nostradacadémiciens auxquels il distribuait régulièrement des médailles. Curieusement, tous lui prédisaient un avenir pharaonique. Mais pas du tout la chute finale.

Ont contribué à cette rubrique : Agnès Lenoire et José.

1 Source : http://www.hancockhouse.com/products/ufodef.htm
Pour en savoir plus, et plus sérieusement, sur les antennes HAARP : http://www.haarp.alaska.edu/haarp/gen.html

2 Françoise Hardy, Les rythmes du zodiaque, éditions Le Cherche-midi.

Publié dans le n° 259 de la revue


Partager cet article