Accueil / Notes de lecture / Vénus devant le Soleil - Comprendre et observer un phénomène astronomique

Vénus devant le Soleil - Comprendre et observer un phénomène astronomique

Publié en ligne le 17 juillet 2004
Note de lecture d’Agnès Lenoire - SPS n° 262, mai 2004

L’événement, par sa rareté, ses dimensions historique et pédagogique, méritait un ouvrage de qualité. Attentifs à pérenniser une démarche collective, sept auteurs se sont appliqués à vous faire partager, pas à pas, l’intérêt qu’ils portent à ce passage de Vénus devant le Soleil.

C’est Jean-Pierre Luminet qui ouvre le bal en vous initiant à quelques bases de connaissance céleste. Qui est Vénus ? Comment et pourquoi va-t-elle faire la belle sur fond de brasier solaire ? Grâce à notre astrophysicien, vous voilà munis de quelques notions et informations astronomiques sur la principale protagoniste de ce 8 juin 2004.

L’aventure historique peut commencer. Vous allez alors suivre, sur trois siècles, sous la plume d’Arkan Simaan, de David Sellers, et de Steven M. Van Roode, les pérégrinations, émaillées de joies, d’échecs et de drames, des scientifiques de différentes nations envoyés aux quatre coins du monde pour observer ce passage.

L’enjeu majeur pour l’astronomie est alors de calculer la parallaxe solaire, passage obligé vers l’établissement de la distance de la Terre au Soleil. Cette dernière est en effet précieuse car elle servira d’étalon aux autres distances dans le système solaire.

Certains savants pensent aussi que la détermination de la longitude, vitale pour la navigation, dépend de repères célestes et reste du ressort de l’astronomie. Des moyens lui sont donc donnés, au XVIIe siècle par la création de l’Académie des sciences et le recrutement de savants étrangers (Huygens, Cassini), au XVIIIe par la création du Conseil de la longitude, dont fait partie le grand Newton.

Pour autant, aucune mission, du XVII° au XIX° siècle, malgré des efforts surhumains, ne parviendra à s’accorder sur une mesure de parallaxe solaire précise en se servant de ce passage.

Depuis 1960 la mesure de la distance Terre-Soleil est connue avec précision grâce aux radars et aux sondes spatiales.

La motivation pour cette observation de 2004, coupée de toute exigence scientifique, sera donc de deux ordres : son caractère exceptionnel (il n’y a eu aucun passage au XX° siècle) étroitement lié au plaisir du spectacle céleste, et l’enjeu pédagogique, c’est-à-dire la re-découverte de la puissance des calculs pour établir une distance céleste.

Car si nos illustres astronomes du passé n’ont pas fait moisson de précision, ils s’en étaient approchés de très prés...

Les lycéens disposent, grâce à ce livre, de tous les outils pour comprendre le phénomène et calculer eux-mêmes la distance de la Terre à notre étoile. Le geste pédagogique deviendra alors un hommage aux scientifiques qui s’étaient échinés à sa résolution dans les siècles passés.

Et pour les amoureux d’histoire, des extraits des récits des voyages épiques de Le Gentil, de Chappe d’Auteroche, de Pingré, agrémentent d’authenticité les dernières pages.

Cet ouvrage est un bien bel hommage de la part des auteurs à ces fous de science qui, s’ils pouvaient nous parler, nous enjoindraient avec passion de nous mobiliser à nouveau. Par delà les siècles, ne les décevons pas.

Publié dans le n° 262 de la revue


Partager cet article