Accueil / Notes de lecture / Comment je suis devenu physicien / Comment je suis devenu chimiste

Comment je suis devenu physicien / Comment je suis devenu chimiste

Publié en ligne le 13 août 2009
Note de lecture de Jean Gunther - SPS n° 286, juillet 2009
Comment je suis devenu physicien
Sous la direction de Fabrice Nicot, Éditions Le cavalier Bleu, 2008, 200 pages, 20 €

Ces deux livres font partie d’une série, dont une partie n’est pas encore publiée, chaque livre est intitulé « Comment je suis devenu… »

Ces livres sont manifestement destinés aux jeunes qui cherchent leur voie, mais présentent de l’intérêt pour chacun, car ils racontent des histoires humaines et décrivent l’environnement intellectuel et sociétal de la discipline correspondante.

Dans chacun des livres consacrés à la physique et à la chimie, douze spécialistes reconnus racontent leur parcours, évoquent leurs travaux et décrivent leur milieu professionnel. Chaque livre se termine par des conseils pratiques sur les formations et les métiers de la discipline.

Comment je suis devenu chimiste
Sous la direction de Richard-Emmanuel Eates et Edouard Kleinpeter, Éditions Le cavalier Bleu, 2008, 214 pages, 20 €

Le livre consacré aux physiciens traite essentiellement de physiciens actifs dans la recherche publique. Celui sur les chimistes est plus éclectique, on y trouve une philosophe, des industriels, et le créateur de la gastronomie moléculaire. Parmi les 24 signataires des récits parus dans ces deux livres, notons celui de Jean-Marie Lehn, membre de notre comité scientifique et prix Nobel de Chimie.

Tout en encourageant les jeunes lecteurs, les auteurs ne cachent pas certaines de leurs préoccupations : désaffection des étudiants pour les sciences, projets de réorganisation d’origine gouvernementale perçus comme menaçants pour la recherche fondamentale et trop orientés sur l’efficacité économique à court terme.

Publié dans le n° 286 de la revue


Partager cet article