Accueil / Regards sur la science / Des éoliennes furtives

Regards sur la science

Des éoliennes furtives

Publié en ligne le 12 décembre 2014 -
par Kamil Fadel

Depuis l’invention du radar, les militaires cherchent à rendre les aéronefs et bâtiments de guerre indétectables ou du moins difficilement repérables par les radars. Pour cela, diverses technologies de furtivité ont été mises au point pour qu’ils renvoient peu les ondes électromagnétiques qui les éclairent afin de réduire la signature radar des appareils. Une des méthodes consiste à couvrir l’engin d’un revêtement ou d’une peinture qui absorbe les ondes. Ces avancées vont également permettre de rendre furtives les éoliennes, de plus en plus nombreuses. Pourquoi rendre les éoliennes invisibles aux radars ? Pour la bonne raison qu’elles ont tendance à renvoyer les ondes et de ce fait brouiller les signaux radars des réseaux militaires de surveillance du territoire. Les éoliennes peuvent ainsi renvoyer aux calculateurs un faux signal annonçant la présence d’un avion fictif. Elles perturbent également les radars météorologiques. En effet, les signaux intenses issus des éoliennes viennent se superposer à ceux, utiles mais beaucoup plus faibles renvoyés par les nuages, brouillant l’information. Aussi, l’installation des éoliennes est soumise à une réglementation qui nécessite notamment l’autorisation des autorités militaire et de météorologie, une autorisation qui n’est pas toujours accordée. En rendant les éoliennes furtives, on élimine le brouillage radar qu’elles engendrent, ce qui arrange tout le monde.

http://www.onera.fr/fr/video/eoliennes-furtives-un-mariage-reussi-avec-le-radar


Partager cet article