Accueil / Notes de lecture / Les Trois Médecins

Les Trois Médecins

Publié en ligne le 26 mai 2005
Note de lecture de Jean Brissonnet - SPS n° 266, mars 2005

Vous avez aimé La maladie de Sachs ! Alors vous aimerez Les Trois Médecins.

Dans le même style narratif fondé sur un récit polyphonique, Martin Winckler nous conte les études de son héros dans un roman aux multiples facettes. Roman des aventures de trois mousquetaires de la médecine confrontés aux embûches d’un milieu hostile et cynique, sur les traces d’Alexandre Dumas. Roman de l’amour improbable, passionné et dramatique, du jeune Bruno et de la belle Charlotte. Roman engagé, qui nous vaut une critique au scalpel du déroulement des études médicales. Roman d’une époque, qui vit la fin de l’avortement clandestin et le début du SIDA. On y croise l’arrivisme, l’ambition, la rivalité, le cynisme, l’esprit de caste et la corruption. L’auteur y ferraille sans répit contre ses ennemis intimes : les mandarins, les médecins sans âme et les laboratoires pharmaceutiques. Il leur oppose, non sans un certain manichéisme, ses héros, les « soignants » - infime minorité - qui seuls trouvent grâce à ses yeux.

Attention, comme la prise de tout produit actif, la lecture de ce roman n’est pas dénué d’effets secondaires. Le lecteur attentif et lucide regardera sans doute dorénavant d’un autre œil le médecin qui, le sourire aux lèvres, l’invitera à pénétrer dans son cabinet !

Publié dans le n° 266 de la revue


Partager cet article


]