Accueil / En direct de l’ASP / Un créationniste au cabinet ?

Un créationniste au cabinet ?

Publié en ligne le 26 décembre 2006 - Créationnisme
par Pascal Lapointe

Le chef de cabinet de la ministre de l’Environnement n’a pas seulement présidé un organisme qui nie la gravité du réchauffement planétaire. Son groupe s’affiche ouvertement sceptique face à la théorie de l’évolution.

Darrel Reid, 49 ans, a eu droit à quelques articles au début d’octobre dans la presse canadienne, lorsqu’on a appris que ses opinions pourraient peser lourd sur le Plan vert du gouvernement de Stephen Harper. C’est que Darrel Reid a été, pendant six ans (1998-2004), président de la section canadienne d’un organisme évangélique américain, Focus on the Family qui, en plus de se faire le héraut des valeurs familiales traditionnelles, ridiculise les bases scientifiques du réchauffement climatique. Dans leurs publications et leurs revues de presse, toute intervention d’un « expert » qui minimise l’impact des gaz à effet de serre est montée en épingle, tandis que le consensus scientifique sur la question, lui, est systématiquement dénigré.

Or, aujourd’hui, Darrel Reid, détenteur d’un doctorat en histoire, est le chef de cabinet de la ministre de l’Environnement, Rona Ambrose, celle dont les écologistes attendaient justement un plan de lutte contre les gaz à effet de serre.

Mais Focus on the Family (FOF), étroitement associé à la droite religieuse américaine, jongle également avec le créationnisme, ou plus exactement son dernier avatar, la théorie du design intelligent. « Tasse-toi Darwin. Le design intelligent est arrivé », titrait le 15 août 2003 le rédacteur en chef adjoint du magazine de FOF, Citizen Link.

On comprend pourquoi le design intelligent est un sujet important pour un organisme qui prétend ne s’intéresser qu’aux valeurs familiales, quand on lit cette introduction du dossier « Origines », sur le site web américain : « nous, humains, sommes-nous le résultat de divers processus qui ne nous avaient pas prévus, ou avons-nous été créés volontairement — le fruit d’un design ? La réponse à ces questions est centrale à plusieurs questions sociales débattues dans notre société, incluant l’avortement, le mariage, la sexualité... »

Darrel Reid avait été candidat du parti conservateur dans le comté de Richmond, Colombie-Britannique, en janvier dernier. Ses adversaires avaient alors tenté de lui faire dire s’il croyait ou non en l’évolution, mais il avait refusé de se commettre.

Par contre, les analystes politiques ont souvent cité de lui cette phrase qui fait frémir, entre autres, les scientifiques : « je pense que tous les Chrétiens ont l’obligation de changer les lois pour refléter les valeurs bibliques ».


Mots-clés : Créationnisme


Partager cet article