Accueil / Du côté de la recherche / Découverte d’une protéine qui empêche l’expression des gènes chez l’homme. De nouvelles voies de recherche sur les cancers et les maladies génétiques

Découverte d’une protéine qui empêche l’expression des gènes chez l’homme. De nouvelles voies de recherche sur les cancers et les maladies génétiques

Publié en ligne le 3 octobre 2009 -

Des chercheurs de l’INRA, de l’Institut Pasteur, du CNRS et de l’Inserm viennent d’identifier et de caractériser une protéine humaine qui a un rôle décisif dans le compactage de l‘ADN et donc le verrouillage de l’expression des gènes. Cette découverte ouvre de nouvelles voies de recherche sur le cancer et les maladies héréditaires. Ces travaux sont publiés dans les comptes rendus de l’Académie des sciences américaines (PNAS).

Toutes les cellules de notre corps contiennent le même patrimoine génétique. Elles n’utilisent pourtant qu’une partie des gènes portés par l’ADN, ce qui leur permet d’acquérir des fonctions différentes et de former des tissus aussi variés que la peau, le tissu nerveux, musculaire ou intestinal. Mais comment font les cellules pour choisir quels gènes utiliser ? On sait qu’intervient ici la chromatine, formée par l’assemblage de l’ADN et de protéines dans le noyau des cellules. La structure de la chromatine a un rôle primordial sur la façon dont les gènes se comportent. Ainsi, la compaction de la chromatine désactive les gènes, car elle rend l’ADN peu accessible aux enzymes qui permettent leur expression.


Partager cet article