Accueil / Du côté de la recherche / Paludisme : l’ingestion d’amidon « modifié » comme nouvelle stratégie vaccinale ?

Paludisme : l’ingestion d’amidon « modifié » comme nouvelle stratégie vaccinale ?

Publié en ligne le 23 décembre 2010 -
Aujourd’hui il n’existe aucun vaccin efficace contre le paludisme. Les vaccinations nasales et orales semblent les plus prometteuses et les plus adaptées aux pays où sévit le parasite Plasmodium responsable de la maladie. Des chercheurs issus de deux laboratoires lillois (CNRS/Inserm/Institut Pasteur de Lille/Universités Lille 1 et 2) viennent de vacciner et de protéger des souris en leur faisant ingérer de l’amidon, issu d’une algue verte modifiée génétiquement pour véhiculer des protéines vaccinales. Ces résultats très encourageants permettent d’envisager une vaccination simple et sécurisée des enfants dans les pays à risque. Ils sont disponibles en ligne sur le site de la revue PloS One.

Partager cet article