Accueil / Dans les médias / Science & Vie n’en finit pas de nous étonner

Science & Vie n’en finit pas de nous étonner

Publié en ligne le 4 avril 2011 -
par Brigitte Axelrad

L’un de nos lecteurs nous signale l’offre exclusive réservée aux abonnés de Science & Vie, dans le numéro d’avril 2011, pour l’achat du bracelet magnétique « Nouvelle génération » ACTIV’POWER. Ce bracelet en silicone muni de deux hologrammes « améliorerait les performances sportives, rééquilibrerait les énergies du corps et participerait à soulager les douleurs articulaires et la nervosité ». Jusque là rien de nouveau. Nous avions dénoncé précédemment les qualités supposées de ces bracelets et les arguments pseudo-scientifiques utilisés 1. La nouveauté vient de l’indication « ne convient pas aux femmes enceintes et aux porteurs de stimulateurs cardiaques ». Par une telle mise en garde, on cherche évidemment à persuader le lecteur de l’efficacité de cet objet magique.

Des bracelets identiques au modèle ACTIV’POWER sont aussi proposés par Power Balance, Power Tonic 2 … à des prix variant de 18 à 29€. A 25€, Science & Vie se situe dans une honnête moyenne !

La preuve de l’efficacité de ces bracelets est soi-disant apportée lors d’expériences et, notamment, de l’exercice d’équilibre proposé aux sujets avant et après le port du bracelet. Or, dans l’émission de France 2, « Complément d’enquête : Devins, guérisseurs, gourous, le retour des charlatans ? », du lundi 29 novembre 2010, le médecin du sport Gérard Guillaume a montré 3 que le résultat au test d’équilibre ne dépend pas du port du bracelet mais uniquement de l’ordre dans lequel l’expérience est effectuée. L’équilibre du sujet est bien meilleur lors du deuxième test et c’est toujours au deuxième test qu’on lui fait porter le bracelet magique ! Ce médecin dit que le test est bien connu dans les milieux du sport : « les muscles du corps ne se laissent pas surprendre deux fois d’affilée. Ce test ne prouve rien ». Dans la même émission, Axel Kahn insiste sur l’importance de la persuasion. À l’animateur qui lui demande : « Pourquoi sont-ils persuadés ? », il répond : « Parce qu’ils en sont persuadés ».

Les promesses et le charabia pseudo-scientifiques du vendeur sont toujours les mêmes : « bracelet à hologrammes », « bienfaits magnétiques », « 100% naturel », « sans aucun effet secondaire » (tiens ! alors pourquoi ne convient-il pas aux femmes enceintes ni aux porteurs de stimulateurs cardiaques ?), « flux énergétiques », « 100% chirurgical » ( ?), « champ magnétique »… Enfin, à quoi bon doubler l’hologramme ? S’il est inefficace, le doubler ne le rendra-t-il pas doublement inefficace ?

On peut s’étonner et regretter qu’une revue de vulgarisation scientifique vende à ses abonnés cet objet à l’efficacité non prouvée et lui apporte ainsi sa caution.


Partager cet article