Accueil / Notes de lecture / Pourquoi les marmottes ne fêtent pas le Nouvel an ? Et autres questions amusantes de sciences à Noël

Pourquoi les marmottes ne fêtent pas le Nouvel an ? Et autres questions amusantes de sciences à Noël

Publié en ligne le 21 décembre 2009
Note de lecture de Jean Günther - SPS n° 289, janvier 2010

Ce petit livre répertorie un certain nombre de phénomènes liés à l’époque des fêtes de fin d’année, et dont l’explication fait appel à des connaissances scientifiques.

Les analyses publiées sont présentées de manière ludique, mais ne méconnaissons pas l’arrière-plan scientifique, qui est loin d’être trivial. Destinées au grand public, ces analyses ne seront pas toujours évidentes pour un scientifique non spécialiste de la question.

Voici quelques exemples :
- Pourquoi les sapins de Noël ne sont pas éteints ? La réponse évoque l’évolution des végétaux, qui explique que les gymnospermes (dont les sapins font partie) ont pu résister à la concurrence des angiospermes (les arbres à fleurs) a priori plus « modernes », mieux équipés.
- Comment se mettre la pression en ouvrant le champagne ? Il faut faire appel à la solubilité des gaz et à la physique des bulles.
- Comment faire prendre ses formes à un flocon ? Cela amène à se pencher sur la physique de la croissance cristalline.
- Les huîtres vont-elles manquer de coquille ? L’acidification des océans due aux émissions humaines de CO2 pourraient les affaiblir.

Et les marmottes ? Elles ne fêtent pas le Nouvel An car elles hibernent. C’est l’occasion pour les auteurs de nous en apprendre plus sur la physiologie de ce phénomène.

Tout ce qui est évoqué dans ces petits faits est d’une correction scientifique incontestable et pourra amener, lors des réunions amicales et familiales, à parler de science de manière concrète, intéressante et rigoureuse.

Publié dans le n° 289 de la revue


Partager cet article